Daniel Carter All Blacks portrait 11 2009
L'ouvreur néo-zélandais Daniel Carter | AFP - GERARD JULIEN

Fin de Coupe du monde pour Carter

Publié le , modifié le

L'ouvreur de l'équipe de Nouvelle-Zélande, Daniel Carter, a dû déclarer forfait pour la fin de l'épreuve. Après avoir souffert du dos, il s'est blessé à l'aine lors d'un entraînement et doit donc faire une croix sur la suite de l'aventure. C'est un énorme coup dur pour les All Blacks. Daniel Carter est non seulement le meilleur réalisateur de l'Histoire, mais également un défenseur intraitable et un chef d'orchestre exceptionnel. Aaron Cruden a été appelé.

La Coupe du monde de Daniel carter s'est arrêtée ce 1er octobre. Celle de la Nouvelle-Zélande a certainement pris un sacré coup le même jour. Tous les observateurs le savent, les All Blacks avec Dan Carter, ce n'est pas du tout la même équipe que sans lui. Celui qui est probablement le meilleur joueur du monde n'a, forcément, aucun héritier au sein de l'équipe, sans faire injure à Colin Slade, son remplaçant habituel. Joueur intelligent, meilleur réalisateur de l'Histoire, doté d'un jeu au pied d'une précision chirurgicale, défenseur intraitable, capable également de défier et de percer les défenses, c'est l'une des pièces maitresses des All Blacks. Et sans lui, l'organisation tant défensive qu'offensive risque de connaître quelques ratés, au moment le plus important. C'est en s'entraînant aux pénalités que l'ancien joueur de Perpignan s'est blessé. Le docteur des All Blacks, Deb Robinson, a déclaré: "Le scanner a confirmé nos pires craintes, il y a une déchirure à un tendon, ce qui signifie qu'il est forfait pour la compétition".

"C'est une situation tragique pour un joueur extrêmement talentueux, peut-être l'un des plus grands joueurs ayant joué pour ce pays, je suis vraiment très triste pour lui", a déclaré Graham Henry, le sélectionneur néo-zélandais. "Ce tournoi devait être son sommet, il est concentré dessus depuis des années, c'est horrible qu'il ne puisse plus en faire partie", a ajouté Henry. "Le groupe est évidemment secoué par cette nouvelle mais c'est aussi une équipe qui est extrêmement concentrée sur le boulot qu'elle a à faire", a-t-il dit, déclarant également: "c'est clairement une tragédie mais nous devons montrer notre force dans cette situation". Quelques heures avant d'affronter le Canada dans le dernier match de la poule A, les All Blacks se retrouvent décapités d'un de leurs leaders, et devront également se passer pour ce match de leur capitaine Richie McCaw, pour une blessure au pied. Pour ce match sans enjeu, ces absences ne seront pas trop pénalisantes. Mais après...

Les Néo-Zélandais peuvent se resserrer et trouver un supplément d'âme dans ce coup du sort, mais à domicile, devant un public qui n'attend que ce sacre mondial depuis 1987, ils n'en avaient pas besoin. Et la perte de leur ouvreur ne pourra être compensée. "Colin slade est le choix numéro un pour aujourd'hui, nous avons beaucoup de confiance en sa capacité à faire le boulot", tente de positiver Henry. Pour remplacer Carter, le sélectionneur a fait appel à Aaron Cruden, demi d'ouverture des Chiefs après être passé par les Hurricanes. "C'est un très bon jeune joueur qui a déjà disputé quelques tests avec nous" Luke McAlister, brillant avec le Stade Toulousain, ne sera donc pas celui-là, n'étant désormais plus sous contrat avec la Fédération néo-zélandaise qui impose en plus qu'un joueur ne puisse être sélectionnable que s'il évolue au pays.

Coupe du Monde de Rugby