Bernard Lapasset
Le président de la Fédération internationale, le Français Bernard Lapasset. | BEN STANSALL / AFP

Douze stades retenus pour la Coupe du monde 2019

Publié le , modifié le

Bernard Lapasset, le président français de la Fédération internationale de rugby, a présenté ce lundi la liste des douze stades qui accueilleront la Coupe du monde 2019 au Japon. Il a estimé qu’il s’agira d’un "nouveau départ" pour le tournoi, organisé pour la première fois en Asie.

Le plus grand des nouveaux stades, le National Stadium de Tokyo où se jouera la finale (et où se déroulera aussi, un an plus tard, la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques), est capable de recevoir 80.000 spectateurs.

Plusieurs des stades retenus ont déjà servi pour la Coupe du monde 2002 de football. Le plus symbolique d'entre tous sera le Recovery Memorial Stadium. D'une capacité de 16 000 spectateurs, il est situé à Kamaishi, dont les environs avaient été rasés par le tsunami de mars 2011. 

"Ce sera un nouveau départ pour la Coupe du monde, et cela en donnera une nouvelle vision, a annoncé Bernard Lapasset ce vendredi à Dublin. Ce sera un nouveau format, une localisation nouvelle (...), une nouvelle voie. Le rugby est important pour le Japon, pour toute l'Asie". 

"La Coupe du monde de rugby est le troisième évènement sportif le plus important au monde et nous sommes confiants, le Japon sera à la hauteur", a précisé Brett Gosper, directeur général de la société organisatrice de l'événement. 

Coupe du Monde de Rugby