Robbie Deans
Le sélectionneur néo-zélandais de l'Australie Robbie Deans | AFP - GREG WOOD

Deans: "Deux équipes tournées vers la contre-attaque"

Publié le , modifié le

Du physique, du défi, des impacts, Robbie Deans a apprécié le match et surtout la qualification de son équipe d'Australie aux dépens de l'Afrique du Sud: "Les équipes ont joué le jeu qui leur convenait le mieux, le rugby c'est aussi ça, un très beau match entre deux équipes tournées vers la contre-attaque. C'est juste un jeu différent." Et il promet: "Les 2 prochaines semaines devraient être celles où on devrait voir le meilleur rugby jamais joué en Coupe du monde."

- Qu'avez-vous pensé de la performance de vos joueurs?
Robbie Deans: "Les gars ont su relever le défi. O'Connor a montré du courage au plaquage et dans les airs, quant à sa dernière pénalité, c'est le genre d'occasion qu'il cherche, qu'il attend et il l'a passée. Le match de Pocock a été remarquable et il a clairement une énorme influence sur tous les matches auxquels il participe. Quant à Quade, il le concédera lui-même sûrement, il n'a pas fait un grand match mais je suis sûr qu'il saura tirer le meilleur de cette expérience".

- Etes-vous d'accord pour dire que le spectacle a été pauvre?
RD: "Non, je ne suis pas d'accord. Les équipes ont joué le jeu qui leur convenait le mieux, le rugby c'est aussi ça, un très beau match entre deux équipes tournées vers la contre-attaque. C'est juste un jeu différent. On n'a pas fait ce qu'on souhaitait faire mais cela fait partie du jeu, cela fait partie de ce genre de confrontations. On a vu de très belles choses".

- Que pensez-vous des demi-finales qui s'annoncent?
RD: "C'est toujours vraiment spécial de continuer l'aventure et d'être encore là à ce niveau de la compétition. Il y aura évidemment beaucoup d'émotion. Pour être franc, je n'ai pas le temps de faire attention à ce que sera l'autre demi-finale. On est vraiment concentré sur ce que nous avons à faire, il faut regarder qui nous allons jouer, analyser leurs performances et nous préparer en conséquence, c'est déjà bien assez. Les équipes qui jouent un rugby positif ont réussi et c'est bon pour le jeu. Mais ce qui est important, c'est de choisir l'approche qui correspond le mieux à son équipe et c'est ce qui rend le jeu intéressant. Il faut juste gagner le match. La bonne chose, c'est que les deux prochaines semaines devraient être celles où on devrait voir le meilleur rugby jamais joué en Coupe du monde".

AFP

Coupe du Monde de Rugby