Felipe Contepomi
L'Argentin Felipe Contepomi | AFP - GABRIEL BOUYS

Contepomi: "Fier de ce qui a été fait"

Publié le , modifié le

Malgré l'élimination face aux All Blacks, Felipe Contepomi ne retenait que du positif de cette Coupe du monde: "Nous étions venus pour grandir ici. Sur le plan du jeu, je pense que nous avons progressé. Ce tournoi a été positif pour l'équipe, qui est jeune et qui a l'avenir devant elle." Troisièmes de la Coupe du monde 2007, les Pumas sont fiers, selon le Parisien: "Je suis fier de ce qui a été fait par cette équipe, par les jeunes, par les anciens, par le staff."

- Comment avez-vous vécu ce match et la défaite face aux All Blacks?
Felipe Contepomi: "Le match fut difficile, nous avons joué d'égal à égal pendant soixante minutes, mais ensuite, ils sont passés. Un match de rugby dure 80 minutes, et non pas 60. Et c'est là que l'on voit toute la différence de qualité entre nos deux équipes. Concernant la Coupe du monde, nous étions venus pour grandir ici. Sur le plan du jeu, je pense que nous avons progressé. Ce tournoi a été positif pour l'équipe, qui est jeune et qui a l'avenir devant elle."

- Les All Blacks vont affronter l'Australie en demi-finales. Qui peut gagner selon vous?
FC: "Tout peut se passer. Ce sont deux équipes qui se connaissent très bien. Mais selon moi, et c'est seulement mon avis, les All Blacks sont la meilleure équipe du monde. Ils jouent à domicile, et ils ont perdu le dernier Tri-Nations. Je ne pense pas qu'il commettent deux fois la même erreur. Ce qui m'impressionne le plus chez eux, c'est leur "physicalité". Ils sont très forts sur la zone de contact, en défense et en attaque. Ils pratiquent un jeu assez simple, mais ce qu'ils font, ils le font vraiment bien. Et quand vous jouez contre eux, vous avez l'impression de voir une vague noire qui avance vers vous."

- Avant le quart de finale, vous aviez dit qu'après le match, il faudrait que vous soyez capables d'être fiers entre vous. Etes-vous fiers après cette défaite?
FC: "Quand je disais qu'on pouvait être fier, en fait cela voulait dire que quand on rentrerait aux vestiaires, il faudrait qu'on puisse se regarder dans les yeux. Et c'est cela qui s'est passé. C'est jamais agréable de perdre avec plus de 20 points d'écart mais l'entraîneur nous a dit que l'on pouvait être fiers. Vous savez, depuis qu'on a commencé la préparation, cela a été un très, très difficile chemin. Nous avons connu des hauts et des bas, mais au final cela a été un bon tournoi pour l'équipe, et je suis fier de ce qui a été fait par cette équipe, par les jeunes, par les anciens, par le staff. Car nous travaillons tous ensemble. Nous sommes 45. Et nous avons bien travaillé."

AFP

Coupe du Monde de Rugby