Galarza
Mariano Galarza, ici avec la balle, a été suspendu neuf semaines | JUAN MABROMATA / AFP

Argentine : l'appel de Galarza, suspendu neuf semaines, rejeté

Publié le , modifié le

La commission de discipline a rejeté dimanche l'appel du deuxième ligne argentin Mario Galarza, suspendu 9 semaines pour brutalité, une décision qui met définitivement un terme à sa participation au Mondial.

Selon les médias néo-zélandais, le joueur est accusé d'avoir infligé une "fourchette" au deuxième ligne des All Blacks Brodie Retallick, lors du match les opposant le 20 septembre dernier (victoire 26-16 des All Blacks). Galarza, lui, a nié les faits. "La commission d'appel a jugé que la première décision était juste, considérant que le joueur avait bien commis cette faute", a déclaré Rugby World Cup, l'organe organisateur de la Coupe du monde, dans un communiqué. La commission d'appel a, en outre, approuvé la durée de la suspension, arguant qu'elle était "en accord avec les règles établies par World Rugby". Ni Brodie Retallick, ni la Nouvelle-Zélande n'ont commenté cette décision. Suspendu jusqu'au 26 novembre, Galarza manquera également les prochains matches avec son club de Gloucester.

Coupe du Monde de Rugby