Wendy Renard portrait EDF
La Française Wendy Renard | FRANCK FIFE / AFP

Wendie Renard : "ça rappelle France 98"

Publié le , modifié le

Wendie Renard, arrière centrale et capitaine de l'équipe de France de football, a expliqué à l'AFP avoir ressenti "une immense joie" quand elle appris que la France avait été désignée jeudi pour organiser le Mondial-2019 féminin, lors duquel elle n'aura que 28 ans.

Q: Comment avez-vous réagi à cette nouvelle ?
R: "On était à l'entraînement donc je ne l'ai su qu'après. Mais ensuite ça  va très vite avec les réseaux sociaux. C'est une immense joie et une fierté de  pouvoir évoluer à la maison pendant une Coupe du Monde. Bien sûr ça rappelle  forcément des souvenirs, on pense forcément à France 98. Le foot féminin ne  fait que progresser et accueillir ce Mondial c'est une grande satisfaction. Je  veux remercier tous ceux qui ont super bien bossé dans l'ombre pour que ça se  fasse. C'est tout le sport féminin français qui est récompensé."
   
Q: Etre capitaine de cette équipe de France à domicile, lors du match  d'ouverture à Lyon, vous y pensez ?
R: "Ca reste loin, on ne sait pas ce qui peut se passer. Mais c'est vrai  que ça donne des idées. On a un super public à Lyon, de vrais supporteurs et  c'est une super récompense aussi pour cette ville. Mais partout le peuple  français va répondre présent. On est de plus en plus suivies en France et il y  aura aussi tous les supporteurs étrangers. Il y aura un engouement énorme et  une très bonne ambiance. Je ne me fais pas de souci."
   
Q: Cette décision change-t-elle quelque chose à votre approche du Mondial  cet été au Canada ?
R: "On va y penser forcément. On sait qu'après celle-là, c'est la nôtre. On  va se dire que si on gagne au Canada on débutera notre Mondial comme tenantes  du titre. Ca peut rajouter une saveur particulière mais on ne peut pas y penser  pour l'instant. La priorité ça reste 2015."

AFP