pogba et Varane en Bleu
. | AFP

Varane: "Faire quelque chose" au Brésil

Publié le , modifié le

L'équipe de France est capable de "bouger" ses adversaires à la Coupe du monde et peut "faire quelque chose de beau" au Brésil cet été, estime le défenseur des Bleus Raphaël Varane dans un entretien avec l'AFP. S'exprimant en marge d'un événement organisé à Madrid par son équipementier, le joueur du Real assure être remis de ses problèmes au genou droit et être prêt pour la dernière ligne droite de la saison à moins de 50 jours du Mondial.

Vous fêtez vos 21 ans ce vendredi, quel trophée serait votre plus beau  cadeau pour cette fin de saison ?
RV: "Le plus possible de trophées. J'espère, en club comme en sélection,  réussir à en gagner un maximum et bien sûr les objectifs sont élevés. Le  maximum, c'est le mieux. (Sur la demi-finale de Ligue des champions contre le  Bayern) Je pense qu'il faudra faire un gros match là-bas, tout est jouable et  tout reste à jouer. (Sur la Coupe du monde) Le Mondial, c'est une compétition  spéciale, c'est le top. C'est ce qui se fait de mieux, c'est quelque chose qui  fait rêver. Jouer pour son pays c'est aussi particulier, c'est vraiment  spécial."
   
 Où en êtes-vous physiquement après votre opération d'un ménisque il y a  un an et les problèmes d'inflammations récurrentes que vous avez connus cet  hiver ?
 RV: "Physiquement je me sens bien. Le genou est solide, ça me permet de  jouer et d'enchaîner les matches. Je suis content, parce que c'était un  problème assez embêtant. Mais c'est un problème qui est derrière moi. Je me  projette dans l'avenir, sur ce que je peux faire. Je peux jouer, c'est vraiment  une grosse satisfaction. Après un début de saison compliqué à cause de cette  blessure, c'est vraiment un plaisir de pouvoir enchaîner les matches. (Cette  blessure) m'a permis de mûrir. C'est une expérience malheureuse mais c'est une  bonne expérience qui fait grandir. Je reviens avec encore plus d'envie, j'ai  vraiment envie de pouvoir enchaîner et de continuer à progresser."
   
 Dans quel état d'esprit se trouve l'équipe de France ? L'exploit en  barrage contre l'Ukraine a-t-il été un basculement pour vous tous ?
 RV: "Psychologiquement, cela a fait du bien. Les derniers mois étaient  compliqués, il y avait pas mal de critiques mais ce genre d'événements permet  de créer des liens et je pense que ça a solidifié le groupe. On est plus  confiant qu'avant. On sent derrière nous l'appui du public, des supporteurs et  ça, ça aide beaucoup. Avoir un peu plus de confiance, c'est positif et ça nous  aide à progresser. On est sur le bon chemin, il faut continuer. Ca vient avec  les résultats, avec l'attitude aussi. Et le fait d'avoir une équipe qui se  soude et a envie de faire de belles choses, c'est primordial dans une  compétition comme le Mondial. On a les qualités pour bouger des équipes. Il va  falloir bien se préparer, réaliser de bonnes performances. L'idée, c'est de  faire quelque chose de beau. Il n'y a que des choses positives qui viennent  dans la tête quand on pense à cette compétition. Cette équipe de France, je la  vois bien. Mais après, ça ne veut rien dire, il faut confirmer sur le terrain."

AFP