Van Gaal : "La foi jusqu'au bout"

Van Gaal : "La foi jusqu'au bout"

Publié le , modifié le

Le sélectionneur des Pays-Bas Louis van Gaal a jugé que ses joueurs avaient eu "la foi jusqu'au bout" dimanche pour arracher leur qualification en quarts de finale du Mondial aux dépens du Mexique (2-1), qui menait pourtant au score jusqu'à la 88e minute.

Quel est votre sentiment après ce retournement de situation et cette  victoire ?

Je crois que les joueurs ont montré qu'ils avaient la foi jusqu'au bout  du bout. On ne serait pas passés sans ça. Mais dans les dernières minutes, nous  avons été plus en forme, plus frais que les Mexicains. Mes joueurs avaient la  foi, mais ils étaient aussi physiquement préparés à jouer ce match.

Il semble que vous ayez changé de dispositif tactique après la deuxième  "pause hydratation" en seconde période ?

Avant ça, j'étais passé au 4-3-3 et nous nous sommes créés beaucoup  d'occasions. Il y a eu ce tir sur le gardien puis le poteau, un fantastique  arrêt de la part de (Guillermo) Ochoa. Puis, je suis passé à mon plan B. Alors  oui, je l'ai fait au moment de la +pause hydratation+ mais c'est une manière  intelligente de profiter de cette pause.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consistait ce "plan B" par rapport au  5-3-2 initial et au 4-3-3 de la seconde période ?

Lorsque nous jouions en 4-3-3, nous avions (Dirk) Kuyt en tant  qu'arrière droit, Memphis Depay et (Arjen) Robben sur les ailes et (Robin) Van  Persie en pointe, avec un milieu de terrain composé de Wijnaldum, Sneijder et  Blind. (...) Puis, il y a eu cette +pause hydratation+ et j'ai pu lancer le  +plan B+. J'ai pu le dire à tout le monde. C'était évidemment un système que  nous avions travaillé, avec Huntelaar (remplaçant de Van Persie) et Kuyt comme  pointes. Nous devions jouer de longs ballons en profondeur, avec ces deux  joueurs proches du but et Robben et Depay sur les ailes. Après l'égalisation,  j'ai replacé Kuyt comme arrière droit et nous sommes revenus au 4-3-3. On a pu  trouver Robben très souvent parce que les adversaires reculaient et Robben a  obtenu ce penalty.

Comment jugez-vous la performance de Wesley Sneijder, auteur de  l'égalisation ?

C'est un des joueurs les plus en forme de l'équipe néerlandaise. Il a  couru plusieurs kilomètres et il a toujours eu cette excellente technique de  frappe, que je connais déjà depuis plusieurs années. Ca ne m'a pas surpris.

Le remplacement de Robin van Persie par Klaas-Jan Huntelaar était-il  tactique ou physique ?

Avant que Robin ne rejoigne le rassemblement de la sélection, il se  remettait tout juste d'une blessure, donc, c'est difficile pour lui de tenir 90  minutes, surtout dans ces conditions. Un entraîneur veut toujours gagner, donc,  je devais le remplacer.

Quel système appliquerez-vous en quarts ?

Nous allons analyser notre prochain adversaire. Il faut voir quelle est  la meilleure chose à faire. Cela a à voir avec nos qualités mais aussi celles  de l'adversaire (...) Mais que ce soit la Grèce ou le Costa Rica, ce sera un  adversaire très difficile, sinon ces deux équipes ne seraient pas en huitièmes.

Les Pays-Bas ont-ils confirmé ce dimanche qu'ils étaient les favoris du  Mondial ?

Les médias néerlandais pensaient que nous ne sortirions pas vivants du  premier tour, alors pourquoi deviendrions-nous aujourd'hui des favoris ? Les  joueurs restent modestes, nous allons continuer notre chemin, l'ambiance de  l'équipe est très bonne.

AFP