Valbuena conférence de presse Clairefontaine
Mathieu Valbuena en conférence de presse à Clairefontaine | FRANCK FIFE / AFP

Valbuena : "J'ai été décisif"

Publié le , modifié le

Le milieu de terrain de l'équipe de France Mathieu Valbuena, auteur de trois passes décisives contre la Norvège (4-0) la veille en match préparatoire au Mondial-2014, a reconnu mercredi que "ce match fait partie de (ses) performances les plus abouties".

Q: Pensez-vous avoir réussi votre meilleur match en Bleu contre la Norvège ?
R: "Ce match fait partie de mes performances les plus abouties, d'autant  qu'on remporte une belle victoire collective, 4-0. Après, je suis à l'origine  de trois des quatre buts. J'ai été décisif."
   
Q: Vous avez beaucoup de libertés dans votre rôle de meneur de jeu ?
R: "On joue en 4-3-3 et à la base je suis positionné à droite. Mais j'ai un  peu de liberté pour dézoner, jouer dans les intervalles, dans les lignes. J'ai  aussi ma part de replis défensifs."
   
Q: Etre aussi bon avec l'équipe nationale vous a soulagé compte tenu de la  difficile saison que vous avez traversée avec Marseille ?
R: "Avec l'OM ça ne s'est pas passé comme je l'ai voulu. C'a été une année  compliquée sur les plans personnel et collectif. En sélection c'est quelque  chose à part, mes performances ont toujours été régulières depuis l'arrivée du  coach il y a deux ans. Il y a cette confiance. Mais je suis aussi la dynamique  de l'équipe et elle est bonne. J'ai la chance d'être dans ce groupe, je suis  très content."
   
Q: On sent que vous jouez tout de même plus libéré avec la France qu'avec  l'OM...
R: "Mais je n'ai pas de pression à l'OM, ça fait pas mal d'année que j'ai  montré ce que je valais. Cette année a juste été difficile. En Bleu, le  collectif est bon, c'est toujours plus facile. A Marseille, la notion de  résultat rend les choses difficiles mais c'est mon quotidien. Mais aujourd'hui  j'ai basculé, je me concentre sur la France, avec laquelle je fais des bons  matches."
   
Q: Vous sentez-vous désormais un titulaire à part entière de cette équipe ?
R: "Je vous laisse interpréter les choses. Je fais mon boulot sur le  terrain, j'ai la confiance de l'entraîneur, de mes coéquipiers. Rien n'est  jamais acquis et je sais de quoi je parle. L'objectif est d'être prêt le 15  juin (pour le premier match contre le Honduras, ndlr). Je continue mon petit  bonhomme de chemin avec beaucoup d'humilité."
   
Q: Les réservistes vous ont quittés mercredi, qu'avez-vous ressenti à leur  départ ?
R: "Ce n'est jamais évident d'être réserviste. Ils ont joué le jeu. Leur  départ laisse un goût un peu amer. Le capitaine Hugo Lloris leur a tenu un  discours disant qu'ils avaient eu un comportement exemplaire."
   
Q: Depuis quelques matches on ressent une reconquête du public, qui semble  désormais croire à une victoire en Coupe du monde...
R: "Il faut garder la tête sur les épaules. La bonne dynamique date de ce  match retour contre l'Ukraine (3-0) qui a rallumé cette flamme au Stade de  France. On sent la ferveur qui y règne de nouveau, ça na pourtant jamais été  évident. Il faut continuer avec cet état d'esprit, car la compétition va vite  arriver."

AFP