domenech raymond gros plan 062010
Raymond Domenech | AFP-Fife

Une petite surprise de Domenech ?

Publié le , modifié le

Lorsque l'on est capable d'appeler Pascal Chimbonda pour le Mondial 2006 (sans suite), de faire une déclaration de mariage après l'élimination des Bleus à l'Euro 2008, d'annoncer une liste à 30 joueurs alors qu'il affirmait qu'il en donnerait 23, on en passe et des meilleurs, le sélectionneur de l'équipe de France ne nous prépare-t-il pas un nouvelle surprise contre l'Uruguay ?

Les séances d'entraînement à huis clos, des conférences de presse expédiées, et une remarquable absence des joueurs au contact de la population locale ne laissent rien entrevoir de ce que nous réserve de Raymond Domenech face à l'Uruguay. En trois matches amicaux, son étonnant dispositif en 4-3-3 n'a sûrement pas convaincu les observateurs, et après une humiliante défaite contre la Chine (1-0), le doute ne s'est-il pas installé dans les têtes des joueurs eux-mêmes ? S'il se plaît à rappeler que le football n'est pas un science exacte, le sélectionneur a sans doute remarqué que les dernières sorties de ses joueurs n'avaient pas été flamboyantes. Alors que tout le monde annonce une équipe type identique aux dernières rencontres, ne doit-on pas s'attendre à une nouvelle surprise de Domenech. Le 4-3-3 va-t-il soudain se transformer en un plus attendu 4-2-3-1, ou un classique 4-4-2 ? La question ne se poserait pas avec n'importe quel autre sélectionneur, mais Raymond Domenech se plaît à cultiver cette image du coach atypique, au risque parfois de fragiliser son équipe. Si les joueurs ont estimé que ce dispositif leur permettait d'être plus libres, ils ont aussi remarqué que leur jeu avait bien du mal à se mettre en place. La raison aura-t-elle gagné les joueurs et le banc ?

Avec un Govou inefficace sur le flanc droit, un Anelka inexistant en pointe, des lacunes en défense, des entrées en jeu très prometteuses de Diaby, voire de Valbuena, et une présence de moins en moins timide de Thierry Henry sur le terrain, les 11 titulaires que ressasse la presse sans avoir pu voir un entraînement complet depuis le stage de Tignes sont-ils vraiment ceux qui vont débuter cette première rencontre ? Pour quelle raison les Bleus ne se sont-ils pas entraînés sur la pelouse du Green Point Stadium jeudi au Cap, à la veille de leur premier match (ce qui se fait habituellement) ? Alors il y a bien les explications ironiques du sélectionneur qui précise que "c'est un terrain qui fait 105 m de long, 68 de large, l'herbe est verte, les lignes sont toujours aux mêmes endroits.... " Mais Domenech a peut-être d'autres raisons de jouer à cache-cache. Pour une fois, peut-être qu'une grande majorité des supporteurs de l'équipe de France attendent cette surprise, pourvu qu'elle soit bonne. Et si cette surprise était un deuxième titre Mondial ?

Romain Bonte