Ray Whelan
Ray Whelan lors de son arrestation au Capacabana Palace de Rio | AFP

Trafic de billets: le directeur de Match Hospitality en fuite

Publié le , modifié le

Ray Whelan, l'un des directeurs de Match Hospitality, soupçonné d'avoir mis en place un trafic de billets VIP pour le Mondial-2014 au Brésil, est désormais considéré par la police de Rio comme un fugitif. Il aurait quitté son hôtel par la porte de service juste avant l'arrivée des forces de l'ordre. Un juge a décidé aujourd'hui que les 11 personnes interpellées dans le cadre d'un grand réseau de revente illégale de billets devaient être incarcérées préventivement. La police carioca doit désormais retrouver le Britannique de 64 ans.

Raymond Whelan avait déjà l'étiquette d'un trafiquant. Il a désormais celle d'un fugitif. Une heure avant que la police n'arrive pour l'incarcérer préventivement, suivant une demande de la justice de Rio, l'homme a quitté par la porte de service son hôtel, le Copacabana Palace, où il résidait. "On l'a vu sur les caméras. Il est considéré fugitif", a déclaré  le commissaire Fabio Barucke, chargé de l'enquête. Désormais, la police brésilienne est à sa recherche, et le considère comme un fugitif. Un statut peu enviable. Un peu plus tôt, le juge avait décidé du placement en détention provisoire des 11 interpellés dans le cadre de ce réseau de revente illégale de billets pour la Coupe du monde, pour association de malfaiteurs, revente au noir, corruption active, blanchiment d'argent et fraude fiscale.

Ce dernier évènement ne devrait pas arranger son dossier, et cela va également ternir indirectement l'image de la FIFA, pour qui Match Hospitality   est société prestataire exclusive de la FIFA pour ses services d'hospitalité sur les Coupes du monde et déjà reçu l'exclusivité pour les deux prochaines Coupes du monde. Cela fait plus d'une semaine que cette affaire a débuté, et elle n'est pas encore prête à s'éteindre.