Thiago Silva critique l'arbitrage

Thiago Silva critique l'arbitrage

Publié le , modifié le

Le Brésil n'a pas vraiment digéré son match nul face au Mexique (0-0). Selon Thiago Silva, le capitaine brésilien, son équipe a été lésée par l'arbitre qui a été influencé après la première controverse de ce Mondial née de la prestation de l'arbitre japonais lors du match d'ouverture Brésil-Croatie. Le Parisien a regretté que le Turc Cüneyt Cakir n'accorde pas un penalty au Brésil.

Tenu en échec par le Mexique porté par un incroyable Guillermo Ochoa, le Brésil se cherche des excuses. Par la voix de son capitaine Thiago Silva, le Brésil a estimé qu'il aurait du bénéficier d'un penalty durant la rencontre. Notamment sur cette action à la 40e minute où le latéral auriverde, Marcelo, s'est écroulé dans la surface après un contact avec un défenseur mexicain. Pourquoi Cüneyt Cakir n'a-t-il pas sifflé? Le défenseur parisien pense avoir la réponse : c'est à cause de la controverse née de l'arbitrage lors du match d'ouverture Brésil-Croatie. Lors de cette rencontre, l'arbitre japonais Yuichi Nishimura avait accordé un penalty - généreux - à la Selecao pour une faute sur Fred. "Si vous regardez bien, vous voyez qu'il y a des répercussions du penalty  sur Fred, aucun doute là-dessus. Si vous n'aviez pas autant parlé de ça, il  (l'arbitre du match de mardi) aurait pu nous accorder un penalty", a dit Thiago Silva.

Une histoire de cartons

"Après le premier match, la première question quand j'ai passé la porte,  c'était sur l'arbitrage. Aujourd'hui, j'ai répondu à des dizaines de questions  avant que vous me parliez de ça", a-t-il ajouté. "Contre la Croatie, tout le monde disait que ce n'était pas un penalty. Aujourd'hui je peux vous dire qu'il y avait penalty sur Marcelo. D'où j'étais je l'ai bien vu. Je n'aime pas parler d'arbitrage, mais il serait peut-être  bien que vous en parliez un peu aujourd'hui", a-t-il encore estimé. Lors de la conférence de presse d'après match, le sélectionneur Luiz Felipe  Scolari a lui aussi évoqué cette faute présumée sur Marcelo. En revanche, on n'a pas entendu les deux hommes sur le tacle très appuyé du défenseur sur "Chicharito" en fin de rencontre. Suite à ce tacle par derrière, le capitaine a pris un carton jaune alors que le rouge n'aurait pas forcément été immérité.

francetv sport @francetvsport