Sepp Blatter assistera au Mondial en Russie à l'invitation de Poutine malgré sa suspension

Sepp Blatter assistera au Mondial en Russie à l'invitation de Poutine malgré sa suspension

Publié le , modifié le

Suspendu par la Fifa de toute activité liée au football pendant six ans, Sepp Blatter a annoncé qu'il assisterait à la prochaine Coupe du monde, en Russie en 2018, à l'invitation de Vladimir Poutine. "J'irai au Mondial en Russie, j'ai reçu une invitation de la part du président Poutine, comme Michel Platini du reste", a déclaré M. Blatter, dans un entretien à l'AFP. La Fifa a indiqué qu'elle n'y trouverait rien à redire, "puisque M. Blatter na plus de fonction officielle".

L'an dernier, Michel Platini n'avait assisté à aucun match de "son" Euro en France. Suspendu de toute activité liée au football, l'ancien président de l'UEFA était resté loin du tumulte, des caméras et des lumières. Suspendu dans la même affaire par la Fifa, Sepp Blatter a pris une décision différente. Invité par le président Vladimir Poutine, l'ancien président de la Fifa se rendra bien en Russie l'année prochaine pour assister à la Coupe du monde. "J'irai au Mondial en Russie, j'ai reçu une invitation de la part du président Poutine, comme Michel Platini du reste", a déclaré M. Blatter, dans un entretien à l'AFP. Encore une fois, le Suisse prend avec lui son ancien ami, alors que l'entourage de Français a affirmé à l'AFP que Michel Platini "n'avait pas reçu d'invitation de M. Poutine pour aller au Mondial en Russie et ne savait d'ailleurs pas ce qu'il ferait l'été prochain". Suspendus pour 6 ans par la justice de la Fifa (ramenée à 4 ans par le Tribunal arbitral du sport pour Platini) pour un versement controversé et des soupçons de corruption dans la désignation du Qatar pour le Mondial 2022, les deux hommes sont décidément liés. 

Mais chacun prend donc des chemins différents. Sepp Blatter sera aux premières loges en Russie, alors que la désignation des pays organisateurs a régulièrement fait planer les suspicions de collusion au sein de la Fifa. "Je ne sais pas combien de temps je vais y aller, si je serai là pour le match d'ouverture ou pour la finale. Comme je ne peux pas travailler dans le football (en raison de sa suspension, ndlr) et que je n'ai pas de mission à accomplir, je ne ferai peut-être qu'un passage". Une attitude qui ne semble pas provoquer de remous du côté de la Fifa, "puisque M. Blatter n'a plus de fonction officielle", a-t-on dit à l'AFP. "Je suis certain que le Mondial-2018 sera un grand Mondial", annonce-t-il. "A la Russie de démontrer qu'elle peut recevoir le monde entier, c'est un vrai challenge". Au lieu de faire profil bas, comme Platini, Sepp Blatter veut continuer à faire parler de lui. Il sortira d'ailleurs un livre avant la Coupe du monde. "Ce sera assez salé, je raconte des choses qui se sont produites dans le passé". 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze