Ronaldo: une très grande Coupe du monde"

Ronaldo: une très grande Coupe du monde"

Publié le , modifié le

"Je me sens bien et je veux faire une très grande Coupe du monde", a prévenu dimanche Cristiano Ronaldo, Ballon d'Or 2013 et capitaine du Portugal, à la veille du choc contre l'Allemagne à Salvador dans le Mondial-2014.

Comment ne pas perdre contre l'Allemagne comme il y a deux ans ?
 Cristiano Ronaldo: "Ca va dépendre de ce qui va se passer. C'est une autre réalité, un autre tournoi, avec beaucoup de nouveaux joueurs. A mon avis, notre équipe est  très bien, est très confiante et a bon espoir de faire bonne une bonne Coupe du  monde."
   
Le Portugal n'a pas gagné depuis longtemps contre l'Allemagne...
C.R: "La série est très bonne pour eux, mais le Real Madrid n'avait plus gagné la Ligue des champions depuis longtemps, et ça a changé, donc, j'espère  que ça va changer aussi contre l'Allemagne et je pense que demain (lundi) est le bon jour pour cela."
   
Le meilleur joueur du monde n'a pas toujours fait une bonne Coupe du  monde...
C.R: "Dans le foot, tout est possible, mais je ne pense pas que ça va arriver. J'espérais être à 110%, mais je suis à 100% et c'est assez pour aider  mon équipe."
   
Le Portugal doit-il compter sur vous pour le titre ?
C.R: "Un joueur ne fait pas l'équipe, je l'ai toujours dit. Je suis là, en  équipe nationale, pour aider. Je suis un des joueurs, je peux faire parfois la différence, mais je ne peux pas porter l'équipe à moi tout seul. Le Portugal a  beaucoup d'ambitions, mais chaque chose en son temps, demain, on joue un match  contre une grande équipe. L'Allemagne est une équipe très forte, une des  meilleures équipes de la Coupe du monde, mais sur le terrain, on ne doit pas  respecter cela, on doit faire notre match. Nous avons nos armes, nous ne sommes  pas les favoris du groupe, ce qui est bon pour nous."
   
Avez-vous une motivation particulière pour ce genre de tournoi?
C.R: "C'est toujours quelque chose qui me pousse, j'aime les défis et dans tous tournois je cherche à donner mon maximum. C'est à chaque fois une nouvelle compétition et j'essaie de faire de mon mieux, parce que le foot est ma vie, ma  passion. Cette compétition est très importante, et je veux savourer pour mon  équipe et pour moi."
   
Avez-vous quelque chose à prouver dans ce Mondial ?
C.R: "Je n'ai rien à prouver à qui que ce soit. Si vous regardez mes statistiques et ma carrière... je ne sais pas quoi ajouter. Je n'ai rien à  prouver, ni auparavant, ni maintenant ni plus tard. Je dois continuer ma  carrière qui a été belle jusqu'à présent. Il y a des équipes qui peuvent être  plus fortes, mais dans le foot, tout est possible, c'est pourquoi on doit  rester humbles, mais ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas gagner".
   
Où en sont vos problèmes physiques ?
C.R: "Ces problèmes sont dépassés. Je m'entraîne depuis plusieurs jours, ce que je ne pourrais pas faire si j'étais blessé. Je me sens bien et je veux  faire une très grande Coupe du monde."
   
Certains médias vous annonçaient déjà forfait...
C.R: "La presse dit ce qu'elle veut. Depuis quelques années que je joue à un très haut niveau, j'ai l'habitude des fausses informations, les médias font  cela pour essayer de me déstabiliser. Si je suis là, c'est pour aider. Si je  n'étais pas prêt, je serais le premier à le dire au coach. Il a toujours dit  que le plus important était la santé. J'ai encore quelques années de carrière  devant moi, et je ne vais pas mettre en danger ma santé pour un match. Il ne faut pas tenir compte des conneries."
   
Ce Mondial arrive-t-il dans votre meilleur moment?
C.R: "Si vous regardez mes dernières années, elles ont été assez similaires,  et on me demande toujours à la fin de chacune si c'était ma meilleure saison.  Mais c'est vrai que la dernière saison, oui c'est probablement le meilleur moment de ma carrière, et je veux continuer comme ça. Mon équipe et moi sommes  très motivés, et ce qu'on doit faire c'est savourer le moment."
   
 Etes-vous le commandant de l'équipe ?
 C.R: "Je suis le commandant à la maison, seulement à la maison."

AFP