Cristiano Ronaldo Portugal
Cristiano Ronaldo a enfin marqué dans ce Mondial | JONATHAN NACKSTRAND / AFP

Ronaldo touché aussi au genou gauche

Publié le , modifié le

La star de l'équipe du Portugal Cristiano Ronaldo, dont la fin de saison a été perturbée par une blessure à la cuisse gauche, souffre également du genou gauche, a annoncé l'encadrement de la Seleçao mardi.

"Ronaldo a une lésion musculaire dans la région postérieure de la cuisse  gauche ainsi qu'une tendinite rotulienne au genou gauche", a déclaré la  Fédération portugaise de football (FPF) alors que l'équipe a débuté sa  préparation finale pour le Mondial-2014 (12 juin-13 juillet) dans la région de  New York. C'est la première fois qu'une blessure au genou gauche du milieu offensif  est mentionnée, ce qui ne va pas manquer d'accroitre l'inquiétude de  supporteurs portugais.

Le ballon d'Or 2013 a participé mardi à des séances spécifiques au centre  d'entraînement de l'équipe de football américain des New York Jets investi par  la sélection portugaise jusqu'à son départ pour le Brésil le 11 juin. La star du Real Madrid n'est pas le seul joueur ménagé, puisque la FPF a  précisé que Raul Meireles, Pepe et Beto étaient dans le même cas. Son coéquipier Nene a tenté devant la presse de dédramatiser la situation. 

"Cristiano va bien, il est tranquille, les choses vont dans le bon sens", a  déclaré le joueur de Manchester United. "Nous espérons que Cristiano sera en condition de participer et d'aider  l'équipe", a-t-il ajouté.

"Si pour une raison ou pour une autre, il ne devait pas être là, celui qui  jouera à sa place doit avoir confiance en lui pour faire le boulot", a tout de  même déclaré Nene. Ronaldo (110 sélections, 49 buts) n'a pas participé au premier match de  préparation du Portugal, contre la Grèce (0-0) samedi à Lisbonne.

Deux matches de préparation sont encore au programme de la Seleçao aux  Etats-Unis, vendredi contre le Mexique, et mardi prochain contre l'Irlande. Le Portugal sera opposé dans le groupe G à l'Allemagne, aux Etats-Unis et  au Ghana.

AFP