Ribéry: "Le groupe France a explosé"

Publié le , modifié le

Venu spontanément sur le plateau de Téléfoot (TF1) et visiblement ému, Franck Ribéry a demandé "pardon à tous les Français" pour la mauvaise Coupe du monde de l'équipe de France et reconnu que le groupe ne vivait pas bien ensemble. Par ailleurs, comme le capitaine Patrice Evra la veille, il a dénoncé dimanche "un traître", accusé d'avoir livré aux médias les informations sur les insultes proférées par Nicolas Anelka contre le sélectionneur Raymond Domenech.

A la question "le groupe a-t-il explosé?", le milieu de terrain du Bayern  Munich a répondu clairement: "Bien sûr (que) ça a explosé, c'est la France qui  est en train de souffrir, je suis en train de souffrir, je le dis honnêtement  (...), tout le monde est en train de se foutre de nous dans le monde entier.  J'ai les boules, parce que là on ne joue plus au foot. Depuis l'Euro 2008, on vient en équipe de France et on ne connaît que des problèmes (...) On dit trop de choses qui nous blessent, c'est n'importe quoi."

"Je vous le dis honnêtement, je n'ai jamais été dans une situation comme ça et on est en train de souffrir à l'intérieur (...) Tu ne penses même pas à t'entraîner, tu ne penses même pas à jouer au foot, tu ne prends pas de plaisir. Nous, on n'est pas bons sur le terrain, on ne sait pas ce qui ne va pas et tout se déclenche de l'extérieur. C'est dur."

"Je demande pardon à tous les Français de ne pas avoir fait une Coupe du monde comme ils le souhaitaient", a déclaré l'attaquant des Bleus à Téléfoot (TF1) très ému. "On n'a pas été bons, on n'a pas mouillé le maillot comme on aurait dû le faire. On se sentait bien à un moment donné, contre l'Uruguay (0-0), mais on a essayé de faire des choses individuelles".

Ribéry dénonce à son tour "un traître" en équipe de France

Interrogé sur les problèmes internes de l'équipe de France, ce dernier était attristé des nouvelles rumeurs d'une altercation avec son coéquipier Yoann Gourcuff, rumeurs qu'il a démenti, comme des surnoms de "caïd de collège" donné par le Journal L'Equipe. "Bien sûr que c'est faux, je n'ai aucun problème avec Yoann. On parle beaucoup des cadres qui ont des problèmes avec Yoann Gourcuff, c'est n'importe quoi", a-t-il assuré en exprimant sa lassitude face à l'ambiance plombée entourant les Bleus. Touché par les critiques, Ribéry a implicitement dénoncé les médias, coupables selon lui de divulguer de fausses informations sur la vie du groupe.

L'attaquant français , comme son capitaine Patrice Evra la veille, a dénoncé dimanche "un traître", accusé d'avoir livré aux médias les informations sur les insultes proférées par Nicolas Anelka jeudi contre le sélectionneur Raymond Domenech."Un traître a sorti trop de trucs, on aura un soulagement de savoir qui c'était." Pour rappel, samedi, le capitaine des Bleus avait déclaré: "Le problème de l'équipe de France n'est pas Anelka mais le traître qui est parmi nous. Il faut éliminer ce traître du groupe".

AFP