Giroud Griezmann
Antoine Griezmann et Olivier Giroud. | FRANCK FIFE / AFP

Remplaçants, vraiment ?

Publié le , modifié le

Très à leur avantage face à la Norvège en amical mardi (victoire 4-0), Olivier Giroud et Antoine Griezmann, qui devraient sauf surprise débuter la Coupe du Monde sur le banc, ont montré à leur entraîneur qu’il pouvait compter sur eux.

Si Didier Deschamps semble avoir une équipe type en tête, certaines doublures ont marqué des points face à la Norvège. Auteur d’un doublé, Olivier Giroud est bien évidemment l’un d’eux. Avec ses sixième et septième buts en Bleu, l’attaquant d’Arsenal a confirmé qu’il était une vraie alternative à Karim Benzema. S’il n’a pas encore la dimension mondiale du Madrilène, Giroud a franchi un pallier cette année en Angleterre. Son impact physique et ses efforts défensifs sont autant d’atouts qui font de lui une option complémentaire à Benzema.

Giroud, au bon souvenir de l'Espagne

Son doublé, d’un superbe enchaînement contrôle-reprise aux 18 mètres qui est venue se loger sous la barre (2-0, 51e), puis d’une tête intelligente à la réception d’un centre de Valbuena (4-0), lui permet de renouer avec ses bonnes performances sous le maillot bleu, comme celle face à l’Espagne (1-1, le 16 octobre 2012) lorsqu’il était entré en fin de match et avait égalisé. Quand on sait l’importance du banc dans une Coupe du Monde, cette performance ne peut que remplir d’optimisme.

Griezmann, il n'a manqué qu'un but

D’autant plus qu’offensivement, une autre doublure s’est également distinguée. Intéressant lors de sa première sélection face aux Pays-Bas, Antoine Griezmann s’est montré très en jambes. Absolument pas crispé par la pression du maillot international, le joueur de la Real Sociedad n’a pas marqué mais a montré qu’il méritait d’être là. Proche d’ouvrir le score à deux reprises lors des dix premières minutes, le joueur de 23 ans s’est montré particulièrement disponible, offrant de vraies solutions au porteur du ballon. Il ne lui a manqué qu’un soupçon de précision pour être décisif et offrir une copie parfaite. D’autant plus que Loïc Rémy a marqué sur son premier ballon après l’avoir remplacé. Mais cela ne change rien au constat : Griezmann aura un vrai rôle à jouer au Brésil. 

Victor Patenôtre