Paul Pogba France Suède
Paul Pogba face aux joueurs suédois... | PHILIPPE LAURENSON / BLUEPIX / DPPI media

Qualifs Mondial 2018 - Pays-Bas, Suède, Bulgarie : la France pas gâtée par le tirage au sort

Publié le , modifié le

La France a hérité samedi d'un groupe compliqué lors du tirage au sort des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 dans la zone Europe. Les Bleus ont été versés dans le groupe A, en compagnie des Pays-Bas, de la Suède, de la Bulgarie, du Bélarus et du Luxembourg. Les hommes de Didier Deschamps auront ainsi fort à faire pour terminer à la première place, la seule directement qualificative pour la phase finale, qui sera organisée en Russie.

La France pouvait craindre le pire, elle n'est pas loin de l'avoir rencontré. Dans la quête d'une douzième participation consécutive à une grande compétition internationale, elle devra se coltiner le troisième de la dernière Coupe du monde. Les Néerlandais faisaient partie des nations à éviter parmi les têtes de série, même s'ils ont vécu une saison 2014/2015 difficile. Pour preuve, ils n'occupent que la troisième place de eur groupe de qualification à l'Euro 2016. Il n'en reste pas moins que les Pays-Bas, que les Bleus avaient battu en amical à Saint-Denis en mars 2014 (2-0), seront forcément un adversaire coriace dans le groupe A.

La lutte pour la première place ne devrait pas se limiter à un duel franco-néerlandais, mais pourrait bien s'ouvrir à la Suède, voire à la Bulgarie. D'ici au début des éliminatoires, à l'automne 2016, Zlatan Ibrahimovic devrait avoir mis un terme à sa carrière internationale et cela pourrait être une épine en moins dans le pied bleu. La relève est néanmoins là pour prendre le relais, comme l'ont démontré les Espoirs, champions d'Europe au mois de juin. La Bulgarie n'est, elle, plus vraiment au niveau de sa demi-finale au Mondial 1994. Mais rien que l'idée de recroiser la route d'une nation qui a traumatisé tout le foot français en novembre 1993 doit donner des sueurs froides à un Deschamps alors sur le terrain.

L'Espagne et l'Italie dans le même groupe

Tout ça pour dire que les Bleus auront fort à faire pour voir la Russie à l'été 2018. D'autant qu'à défaut de la première place, finir parmi les huit meilleurs deuxièmes pour s'ouvrir les portes des barrages sera une mission loin d'être gagnée d'avance. Parce qu'il faut aussi se rappeler que le Bélarus avait pris quatre points à la France sur la double confrontation en éliminatoires pour l'Euro 2012. Heureusement, il reste le Luxembourg, battu seize fois en autant de confrontations avec les Bleus.

Dans les autres groupes, l'Espagne et l'Italie ont eu la mauvaise surprise de se retrouver dans le même. Une nouvelle dont personne ne se réjouira dans les deux camps. Les autres gros poissons ont eux été globalement épargnés par le sort. Championne du monde en titre, l'Allemagne devra notamment faire face à la République tchèque, à l'Irlande du Nord ou à la Norvège. Rien d'insurmontable pour la Mannschaft, comme le duo Suisse-Hongrie qui se présentera contre le Portugal.

La composition des groupes de la zone Europe

  • Groupe A : Pays-Bas, France, Suède, Bulgarie, Bélarus, Luxembourg
  • Groupe B : Portugal, Suisse, Hongrie, Iles Féroé, Lettonie, Andorre
  • Groupe C : Allemagne, République Tchèque, Irlande du Nord, Norvège, Azerbaidjan, Saint-Marin
  • Groupe D : Pays de Galles, Autriche, Serbie, Irlande, Moldavie, Géorgie
  • Groupe E : Roumanie, Danemark, Pologne, Monténégro, Arménie, Kazakhstan
  • Groupe F : Angleterre, Slovaquie, Ecosse, Slovénie, Lituanie, Malte
  • Groupe G : Espagne, Italie, Albanie, Israel, Macédoine, Liechtenstein
  • Groupe H : Belgique, Bosnie, Grèce, Estonie, Chypre
  • Groupe I : Croatie, Islande, Ukraine, Turquie, Finlande

Geoffrey Steines