Marcos Rojo à la lutte avec Adrian Ramos
Marcos Rojo à la lutte avec Adrian Ramos | LUIS ROBAYO / AFP

Qual. zone AmSud: l'Argentine gagne enfin

Publié le , modifié le

L'Argentine a signé, à sa quatrième tentative, son premier succès très attendu dans les éliminatoires pour le Mondial-2018, face à la Colombie (1-0) mardi à Barranquilla. Toujours privée de son joueur-vedette Lionel Messi, mais aussi de Carlos Tevez, Sergio Agüero et Javier Pastore, l'Albiceleste a maîtrisé son adversaire qu'elle devait impérativement battre après avoir empoché seulement deux points --deux nuls et une défaite-- lors des trois matches précédents.

A la 13e minute, Gonzalo Higuain voyait sa reprise sur un centre d'Angel di  Maria frôlait la transversale colombienne. Lucas Biglia évitait à ses coéquipiers de gamberger: à la 20e minute, le  milieu offensif de la Lazio lançait un contre dont il était à la conclusion sur  un centre d'Ezequiel Lavezzi qui prenait à contre-pied une bien pâle défense  colombienne. Di Maria manquait la balle du 2-0 à la 40e minute: sur une passe dans l'axe  de Higuain, l'attaquant du Paris SG résistait au retour de deux défenseurs  colombiens, mais seul devant David Ospina, il croisait trop son tir. La Colombie, jusque là décevante à l'image d'un James Rodriguez très  discret, pointait le bout de son nez au retour des vestiaires par Frank Fabra  (50e). La sélection dirigée par l'Argentin José Pékerman monopolisait le ballon et  dominait la seconde période. Mais elle manquait de précision comme Luis Muriel, démarqué dans la surface  de réparation (66e), ou d'inspiration, à l'image d'Edwin Cardona (78e) qui  vendangeait un corner alors que l'Argentine semblait en difficultés. 

Les 50.000 spectateurs du stade Metropolitano Roberto Melendez ont même cru  un instant que l'Argentine avait doublait la marque: alerté par Biglia, très en  vue, Paulo Dybala fusillait Ospina, avant d'être déclaré hors-jeu (81e). Ce même Dybala voyait son superbe tir en pivot repousser par le montant  droit du but colombien (90e). Grâce à ce succès à l'extérieur, l'Argentine, tenue en échec (1-1) par le  Brésil dans le "superclasico" vendredi, a remis sa campagne de qualification  pour le Mondial russe sur les rails. Elle la reprendra le 24 mars contre le Chili avec cinq points et rassérénée  par le retour de Messi.

AFP