Michel Platini
Le président de l'UEFA Michel Platini | AFP - VALERY HACHE

Qatar-2022: Platini accusé par le Daily

Publié le , modifié le

Le Daily Telegraph a mis en cause Michel Platini dans le cadre de l'attribution de la Coupe du monde en 2022 au Qatar. Selon le journal britannique, un mois avant le vote, le président de l'UEFA aurait rencontré en secret le Qatarien Mohamed Bin Hamman, alors membre du Comité exécutif de la FIFA avant d'en être radié à vie en 2012, pour corruption. Cet homme aurait versé des millions à des votants pour que le Qatar soit désigné. Ces accusations peuvent fragiliser l'actuel président de l'UEFA, qui doit se prononcer prochainement sur ses intentions de briguer la présidence de la FIFA.

Il y avait eu le dîner à l'Elysée avec Nicolas Sarkozy et l'émir du Qatar. Il y a désormais un petite-déjeuner "secret" avec Mohamed Bin Hamman, ancien membre du Comité exécutif de la FIFA. Michel Platini se trouve une nouvelle fois mêlé aux affaires entourant le vote pour le Qatar-2022. Est-ce un hasard si le Daily Telegraph le met en cause dans cette rencontre secrète, au lendemain de l'annonce par la FIFA de l'accélération de l'enquête concernant les allégations de corruption pour la faire aboutir d'ici à lundi prochain ? Michel Platini, qui a annoncé depuis longtemps qu'il se prononcerait sur sa possible candidature pour la présidence de la FIFA lors du Mondial au Brésil, pourrait voir ses ambitions réduites à néant avec ces révélations.

Car rencontrer Mohamed Bin Hamman est devenu très pénalisant. Selon le Sunday Times, Bin Hammam aurait dépensé plus de cinq millions de  dollars pour que les responsables du football mondial votent pour le Qatar. L'homme, membre du Comité exécutif de la FIFA au moment de la rencontre, a depuis 2012 été radié à vie de la FIFA pour corruption. Il serait l'un des hommes-clés de la conquête qatarienne. Selon le site internet du Telegraph, le petit-déjeuner entre Platini et Bin  Hamman aurait eu lieu un mois avant le vote du comité exécutif de la Fifa, le 2 décembre 2010, à Zurich.

Vraie révélation ou simple boule puante avec pour objectif de dissuader l'actuel président de la FIFA de se placer face à Sepp Blatter, l'actuel président de la FIFA qui a répété plusieurs fois son intention de briguer un cinquième mandat l'année prochaine ?