marc planus gros plan conférence de presse bordeaux 2010
Marc Planus. | AFP - ANDRIEU

Planus, motus et bouche cousue !

Publié le , modifié le

En reprise d'avant-saison avec Bordeaux, Marc Planus n’a été que très peu loquace concernant le fiasco des Bleus. « Je vais la faire courte : je n’ai rien à dire sur la sélection. Ce n’est pas moi qui parlerai », a déclaré le défenseur. L’international tricolore, qui s’est dit « très heureux d’avoir vu une Coupe du monde », a cependant indiqué qu’il rejoignait les propos de Jérémy Toulalan, affirmant que chaque joueur a sa part de responsabilité dans la mutinerie.

Deux poids, deux mesures. Au sortir d’un léger entraînement,Marc Planus s’est rendu en conférence de presse, où il a souhaité mettre leschoses au clair concernant l’échec des Français au Mondial. Pourtant, ledialogue avec les journalistes présents au Haillan a tourné court, Planuspréférant jouer les carpes. « Je vais la faire courte : je n’ai rienà dire sur la sélection. Ce n’est pas moi qui parlerai », a-t-il annoncé. Avantde poursuivre : « Maintenant que les cadres ont parlé, il n’y a plusrien à dire […] Des joueurs ont une légitimité beaucoup plus importante que moipour le faire et dire les choses ». Le Bordelais a néanmoins desserré lesdents pour laisser entendre qu’il était de l’avis de Jérémy Toulalan en ce quiconcerne la grève des joueurs. Interviewé dans le Journal du dimanche, lemilieu de terrain a reconnu qu’au vu de la stupidité de leurs actes, lesjoueurs de l’équipe de France accepteraient d’éventuelles sanctions. « Onétait tous dedans. Celui qui dit le contraire est un menteur », a lâché leLyonnais, qui finit par admettre que « peut-être que certains n’ont pasosé » s’insurger face à la décision de ne pas s’entraîner.

Une première à inscrire dans les annales

A 30 ans, Planus n’est pas prêt d’oublier sa première (et probablementdernière) Coupe du monde. L’international girondin a avoué être « trèsheureux » de sa sélection, même s’il avait « rêvé d’autre chose ».Quoiqu’il en soit, la vérité sur les coulisses de l’équipe de France au Mondialreste encore une vaste énigme. Une sorte d’équation à plusieurs inconnues, quin’est pas prête de se résoudre tant les joueurs se contredisent. Quand ThierryHenry déclarait au micro de Michel Denisot (Canal +) avoir été écarté dugroupe, Toulalan a affirmé que les joueurs faisaient corps. Vaste mission que de s’intéresseraux conflits internes de cette équipe de France…

Par Rayan Ouamara