Deschamps Ribery france amical
Didier Deschamps s'appuiera sur Ribéry au Mondial | FRANCK FIFE / AFP

Peu de doutes sur la liste de Deschamps

Publié le , modifié le

Didier Deschamps ne laisse guère d'incertitude sur le nom des joueurs qu'il va sélectionner pour la Coupe du monde au Brésil. A quelques heures de l'annonce d'une pré-liste de 30 (mardi à 20h30 dans le JT de TF1), on a fait les comptes.

. Une ossature de 16 indiscutables

Ancien capitaine de l'équipe de France championne du monde en 1998 et championne d'Europe en 2000, Didier Deschamps sait mieux que quiconque l'importance pour un sélectionneur de bénéficier d'un noyau dur de joueurs sur lequel s'appuyer. Depuis qu'il a pris les rênes des Bleus après l'Euro-2012, il a forgé l'ossature de son groupe autour de 16 noms. Si pour certains la décision s'est décantée pendant les barrages contre l'Ukraine, leur sélection ne fait aucun doute. Sans surprise, on retrouve Lloris, Mandanda, Debuchy, Sagna,  Sakho, Varane, Koscielny, Evra, Matuidi, Cabaye, Pogba, Moussa Sissoko,  Valbuena, Ribéry, Benzema et Giroud. Sauf pépin physique, le onze qui débutera  la Coupe du monde face au Honduras le 15 juin à Porto Alegre est à chercher au sein de ce cercle fermé. Ces internationaux peuvent donc dormir sur leurs deux oreilles.

. Ils sont attendus​ dans le groupe

Derrière ces "indiscutables", Deschamps n'a pas joué l'ouverture. Il a cherché des joueurs qui peuvent apporter un plus aux Bleus sur le terrain et en dehors. Même s'il a annoncé sa retraite à la fin de la saison, Mickaël Landreau devrait être du voyage au Brésil. Son expérience et sa bonne humeur font de lui un 3e gardien idéal. Avec le portier de Bastia, Hugo Lloris et Steve Mandanda seront davantage en confiance qu'avec le Stéphanois Stéphane Ruffier d'un niveau comparable au leur. En défense, le joueur de Porto Eliaquim Mangala, titulaire face aux Pays-Bas (2-0, le  5 mars en amical) et le Parisien Lucas Digne tiennent solidement la corde. A deux ans de l'Euro-2016 en France, ils représentent l'avenir à leur poste. Excellent depuis son repositionnement en défense centrale à l'ASSE, Loïc Perrin fera un très bon sparring-partner jusqu'au 2 juin. Au milieu, le sélectionneur n'appellera pas Joshua Guilavogui, blessé. Le Lillois Rio Mavuba pourrait en profiter. "DD" devrait également retenir les Lyonnais Grenier et Gonalons. En revanche, il n'y aura pas de place pour tout le monde dans les 23... Sur le front de l'attaque, la cote d'Antoine Griezmann monte en flèche. L'ailier de la Real Sociedad (23 ans) a marqué 16 buts en Liga et sa première apparition contre les Pays-Bas a été intéressante. Le Marseillais Dimitri Payet revient bien et sera son concurrent direct pour la liste définitive. Quant à Loïc Rémy, on le sait apprécié du sélectionneur depuis qu'il l'a eu ses ordres à l'OM. L'attaquant de Newcastle aurait une longueur d'avance sur le Lyonnais Alexandre Lacazette.

. Nasri et Abidal en vacances

Sauf retournement de situation, Samir Nasri et Eric Abidal seront les grands absents du stage de préparation qui va débuter le 19 mai à Clairefontaine. Malgré une superbe saison avec Manchester  City, sacré champion d'Angleterre ce dimanche, Nasri paye pour son passé en Bleu. "Pas besoin de spéculer, je  pense que les jeux sont faits, c'est comme ça, a-t-il déclaré sur Canal+ dimanche. Je respecte son choix. Je pense qu'il (Deschamps , ndlr) n'a pas grand  chose à me reprocher. J'ai fait un mauvais match en Ukraine, comme mes  coéquipiers. Le reste, ce sont des faux-semblants, des fausses excuses. J'ai  joué dans plusieurs clubs, je n'ai jamais eu un problème extra sportif ou dans  le vestiaire. On ne peut pas être ami avec 23 mecs dans une équipe, c'est comme  ça." La claque reçue en Ukraine lors du barrage aller (2-0) aurait également précipitée la chute d'Abidal. De retour en équipe de France après une greffe du foie, il ne représente plus une solution crédible pour Deschamps. L'absence des Nasri, Ménez et Ben Arfa marque elle la fin de la prometteuse génération 87. Un moment sur la sellette, Karim Benzema est le seul à s'en sortir.