Ochoa, héros du Mexique-Brésil

Ochoa, héros du Mexique-Brésil

Publié le , modifié le

Il a été le héros de la soirée. Et le cauchemar de 200 millions de Brésiliens. En sauvant le match nul du Mexique en repoussant toutes les offensives de Neymar et consorts, Guillermo "Memo" Ochoa a réalisé une performance qui a d'ores et déjà marqué ce Mondial. Le portier mexicain a même parlé du "meilleur match de sa carrière".

Une Coupe du monde est le meilleur endroit pour se révéler. Mardi soir, le gardien mexicain Guillermo Ochoa a parfaitement choisi sa rencontre. "Memo" n'est pourtant pas un inconnu, mais au Brésil, face à la Selecao, l'ancien gardien d'Ajaccio a éclaté aux yeux du monde. Il a tout simplement été parfait. Il a tout arrêté. Les tentatives de Neymar (26e, 69e) , la tête à bout portant de Thiago Silva (86e). Il a écoeuré les attaquants auriverde et les 200 millions de supporters de la Selecao qui a du partager les points avec "El Tri" (1-1). "Est-ce que c'est le meilleur match de ma carrière ? Je pense, sans doute.  C'est mon meilleur souvenir aussi. Jouer une Coupe du Monde contre le Brésil, au Brésil et ne pas prendre de but, bien sûr c'est mon plus grand souvenir",  a-t-il dit en zone mixte. Parmi ces arrêts, un a plus de saveur que les autres : celui sur la tête de Neymar (26e). Un arrêt digne de Gordon Banks sur la tête de Pelé lors de la Coupe du monde 1970 au Mexique.

Le portier mexicain Guillermo Ochoa en mode "Gordon Banks" face au Brésil
Le portier mexicain Guillermo Ochoa en mode "Gordon Banks" face au Brésil

"C'était un arrêt difficile", a déclaré le Mexicain. "Il y a un centre. Neymar est au duel avec Rafael Marquez. Et je dois dire  que je ne pensais pas qu'il allait l'avoir parce qu'il est petit. Mais il a  bien sauté et il l'a eu. J'ai un temps de réaction rapide, je vais la chercher  un peu derrière parce si je vais la chercher devant je ne l'ai pas", a-t-il raconté. "L'arrêt le plus difficile de ma carrière ? Je pense oui, c'est possible". Il a même participé à écrire l'histoire. Depuis 2010 et Manuel Neuer en quarts de finale face à l'Argentine, aucun gardien n'avait signé plus de parades décisives que lui (6). Et en sauvant le point du nul, il a contraint le Brésil à connaître son plus mauvais début dans une Coupe du monde depuis 1978. C'est la première fois depuis ce Mondial en Argentine que la Selecao ne débute pas par deux victoires.

De l'anonymat d'Ajaccio au succès sur les réseaux sociaux

Pourtant Guillermo Ochoa n'en est pas à son premier coup d'éclat. Le Mexicain avait déjà pour habitude de régaler le public de Ligue 1 en trois saisons à Ajaccio. Il avait notamment déjà écoeuré Thiago Silva et les attaquants parisiens lors de la rencontre PSG-Ajaccio du 19 août 2013. Au Parc des Princes, "Memo Ochoa" avait aussi sauvé le point du match nul en repoussant 16 des 17 tirs cadrés. Seul Edinson Cavani avait trouvé la faille en fin de rencontre. Ce jour-là, le PSG avait tiré 39 fois - record de Ligue 1 -. Mais ces exploits n'avaient que très peu dépassé les frontières de l'hexagone. Car Ajaccio a terminé au fond du classement et est descendu en Ligue 2 avec la pire défense (72 buts encaissés). Or depuis mardi soir, Ochoa est devenu une star, notamment sur les réseaux sociaux où les commentaires élogieux et drôles ont fleuri. 

Le tweet de Mercato Foot

Star dans son pays, il a peu à peu gagné le respect du microcosme de la Ligue 1, qui s'interrogeait lors de son arrivée en Corse, au point de devenir courtisé cet été. En fin de contrat, il était évident qu'il ne pousserait pas plus loin son enquête corse en Ligue 2. Toujours sans club, sa cote était déjà haute auprès des recruteurs européens. Elle a du grimper un peu plus mardi en fin de soirée. L'OM notamment en cas de départ de Mandanda, est très intéressé. 

Benoit Jourdain @BenJourd1