Nouvelle arrestation dans l'affaire de trafic des billets VIP

Nouvelle arrestation dans l'affaire de trafic des billets VIP

Publié le , modifié le

La police brésilienne a annoncé l'arrestation de Ray Whelan, un directeur de Match Hospitality -société prestataire exclusive de la Fifa-, soupçonné d'être le chef d'un réseau de revente illégale de billets pour les matches du Mondial. L'homme a été interpellé dans l'hôtel de luxe de Copacabana, là où l'état-major de la FIFA loge durant cette Coupe du monde. Le réseau serait en action depuis la Coupe du monde 2002, et Match Hospitality a déjà reçu l'exclusivité de la FIFA pour les Mondiaux 2018 en Russie et 2022 au Qatar. Parmi les actionnaires de cette société, Infront Sports and Media, dirigée par Philippe Blatter, neveu de Sepp Blatter, N.1 de la Fédération internationale.

Cela pouvait n'être qu'un banal trafic de billets. Cela pourrait être une nouvelle affaire nauséabonde pour la FIFA et son président, Sepp Blatter.

Une semaine après l'arrestation de 11 personnes dans le cadre du démantèlement d'un réseau de revente de billets pour les matches du Mondial, la police brésilienne remonte un peu plus haut. Cette fois, c'est l'un des directeurs de Match Hospitality, société prestataire exclusive de la FIFA pour ses services d'hospitalité sur les Coupes du monde, qui a été interpellé. Et il n'a pas été pris par la police n'importe où, puisqu'il se trouvait dans le luxueux Copacabana Palace, l'un des plus beaux hôtels de luxe de Rio, lieu où loge l'état-major de la FIFA durant cette Coupe du monde. Et Match Hospitality, clairement dans le viseur des enquêteurs dans cette affaire, compte parmi ses actionnaires la société Infront Sports and Media, basée en suisse et dirigée par Philippe Blatter, neveu de Joseph Blatter, le président de la FIFA. Et Match Hospitality s'est déjà vu attribuer l'exclusivité des services d'hospitalité de la FIFA pour les deux prochaines Coupes du monde, en Russie en 2018 et au Qatar en 2022. Elle est en charge des forfaits VIP, comprenant tickets d'accès aux stades, billets d'avions et hôtels de luxe. 

Un groupe privé indien enquête

Le premier groupe privé d'Inde, Reliance Industries, a annoncé qu'il enquêtait pour savoir comment les billets qu'il avait achetés pour ce Mondial-2014 s'étaient retrouvés dans un réseau de revente illégale. Match Hospitality a annoncé que 59 billets au nom de Reliance avaient été retrouvés sur le marché noir brésilien. "Reliance a toujours respecté les règles et la réglementation et nous ne  sommes pas au courant d'un tel incident. Nous enquêtons", a dit l'entreprise dans un communiqué à l'AFP. "Nous les avons choisis comme agent pour l'achat de forfaits. Ils étaient  chargés de l'achat de billets et de forfaits", a dit Reliance. Le groupe indien avait acheté 304 forfaits pour 19 matchs, soit un montant  de 1,2 million de dollars, incluant l'accès à des espaces privés pour tous les  matchs à Rio, Sao Paulo et Belo Horizonte, selon Match Hospitality.

Ray Whelan emmené par un policier brésilien lors de son arrestation au Copacabana Palace de Rio
Ray Whelan emmené par un policier brésilien lors de son arrestation au Copacabana Palace de Rio

Soupçonné d'être le chef de ce réseau de revente de billets, Ray Whelan a été interpellé et la justice de Rio l'a placé en détention provisoire. La police brésilienne fonde notamment ses soupçons sur des écoutes de  conversations téléphoniques entre M. Lamine Fofana et M. Whelan. Mohamadou Lamine Fofana, Franco-Algérien, a été arrêté la semaine dernière. Dans un premier temps, les enquêteurs pensaient qu'il faisait partie de la FIFA, et qu'il était à la tête de ce réseau. "Mais après son arrestation, nous nous sommes  rendu compte qu'il y avait quelqu'un au-dessus de lui à la Fifa avec un  intermédiaire à Match Hospitality", avait indiqué la semaine dernière le commissaire Fabio Barucke, en charge de l'enquête. Ray Whelan pourrait être celle-là. Reste la FIFA...

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze