Manuel Neuer
Manuel Neuer | ANDREAS GEBERT / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE/AFP

Neuer craint Ronaldo

Publié le , modifié le

Un Cristiano Ronaldo "physiquement apte est évidemment l'adversaire le plus dangereux du monde", a estimé le gardien de l'équipe d'Allemagne, Manuel Neuer, dimanche à la veille du choc contre le Portugal dans le Mondial-2014.

Interrogé sur l'état de forme du capitaine de la Selecçao et Ballon d'Or  2013, Neuer a d'abord répondu: "Je ne connais pas son corps, je ne sais pas  s'il est physiquement apte, c'est difficile à dire! Mais un Cristiano Ronaldo  physiquement apte est évidemment l'adversaire le plus dangereux du monde". CR7 a eu une fin de saison perturbée par des pépins physiques et n'a joué  depuis la finale de la Ligue des champions le 24 mai (4-1 a.p. avec le Real  Madrid contre l'Atletico Madrid) qu'une heure, contre l'Eire (5-1) en match  amical le 10 juin. Il a suivi depuis un entraînement spécifique.

"Nous jouons contre le Portugal, qui va presque toujours au bout, qui est  quatrième mondial (au classement Fifa), a-t-il ajouté. On n'aborde pas ce  premier tour en se disant que ce sera facile et qu'on va finir premiers; on a  trois finales, trois adversaires très forts", avec le Ghana et les Etats-Unis. "On veut absolument gagner le titre que d'autres nations attendent depuis  encore plus longtemps, a aussi avancé le gardien. De tournoi en tournoi, c'est  vrai que la pression monte, mais moi personnellement j'en ai besoin, j'aime ces  matches, ces grands tournois, ces grands moments. C'est dans ces situations  qu'on peut donner le meilleur de soi-même. Les attentes des supporters  allemands, il faut les tourner en énergie positive".

Interrogé sur son état physique, lui qui n'a plus joué depuis le 17 mai et  la finale de la Coupe d'Allemagne où il s'était blessé au dos avec le Bayern  Munich, Neuer a répondu: "Je vais bien, je suis physiquement prêt. Je peux  faire tous les mouvements, je me suis entraîné normalement, les gênes sont  derrière moi, je me sens bien". Il a d'ailleurs relativisé les blessures qui ont touché la  Nationalmannschaft ces derniers temps: "Ce sont des choses qui arrivent. Lahm,  Schweinsteiger, Khedira et moi, on n'était pas disponible sur le long terme  mais on restait au contact et on connaît le cadre. On s'est bien entraîné et  l'important c'est qu'on soit tous revenus et qu'on soit tous à nouveau à 100%".

AFP