Sepp Blatter Coupe du monde 122010
Sepp Blatter | AFP-COFFRINI

Mondial 2022: suspense jusqu'en 2014

Publié le , modifié le

La Fifa lance une consultation "de toutes les parties" pour changer les dates du Mondial-2022, et donc jouer éventuellement en hiver et non en été comme traditionnellement, a annoncé le président de la Fifa Joseph Blatter sur Twitter vendredi. "Le comité exécutif (de la Fifa) a décidé de lancer une consultation de toutes les parties prenantes sur les dates (hiver ou été) du Mondial au Qatar en 2022", a ainsi twitté "Sepp" Blatter.

Eté ou hiver, la FIFA n'a pas tranché. Le Mondial au Qatar n'a pas encore sa date officielle. Le comité exécutif de la FIFA réuni jeudi et vendredi n'a pas arrêté de décision mais mis en place une consultation qui rendra son verdict l'année prochaine. C'est Sepp Blatter, le dirigeant suisse de l'instance mondiale du football qui l'a annoncé sur les réseaux sociaux, précisant qu'aucune décision ne serait prise avant le Mondial au Brésil. Blatter avait décidé en juillet de mettre au menu du comité exécutif (ce jeudi et ce vendredi à Zurich au siège de la Fifa) l'étude d'un changement de dates pour jouer le Mondial en hiver et non plus, comme traditionnellement, en été, afin d'éviter des chaleurs accablantes (près de 50 degrés) aux joueurs et aux fans. Jusqu'ici, le dirigeant était resté neutre sur le sujet alors que Michel  Platini, président de l'UEFA (Union européenne de football), militait pour un Mondial-2022 en hiver.

Voir le tweet de Sepp Blatter

Si les 54 fédérations européennes étaient d'accord sur le principe pour jouer ce Mondial éventuellement l'hiver, elles réclamaient un processus de  consultation de toutes les parties prenantes au niveau mondial (ligues, joueurs, clubs et fédérations). Les débats s'annoncent longs. Y compris au sein d'un même pays: la position  de la fédération anglaise n'est pas celle de la Premier League (championnat  d'élite anglais), qui redoute un "chaos" si on chamboule les calendriers. L'Australie envisage elle de demander un dédommagement pour les candidats  malheureux à l'organisation du Mondial-2022, dont elle fait partie, qui avaient  présenté un dossier de compétition estivale et non hivernale.