Blatter Sepp coupe du monde qatar 2010
Sepp Blatter révèle l'attribution du Mondial 2022 au Qatar (2010) | AFP

Mondial 2022: pourquoi pas l'Angleterre?

Publié le , modifié le

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a laissé entendre jeudi que son pays serait prêt à accueillir le Mondial-2022 si le Qatar le perdait après les accusations de corruption. La Fifa a annoncé qu'elle comptait boucler d'ici le 9 juin son enquête sur l'attribution controversée des Mondiaux 2018 à la Russie et 2022 au Qatar.

"Nous devons laisser l'enquête suivre son cours", a déclaré  M. Cameron en  réponse à une question lors d'une conférence de presse à l'issue du sommet du  G7 à Bruxelles. "Mais l'Angleterre est le pays du football, comme c'est le pays et le  créateur de nombreux sports", a-t-il ajouté en citant "le tennis, le rugby, le  golf, le ski, le tennis de table et le cricket". "Base-ball, basket-ball...", a alors lancé, sur le ton de la plaisanterie,  le président américain Barack Obama, qui tenait avec le Premier ministre  britannique une conférence de presse conjointe.

Le scandale a été lancé par le Sunday Times. Le journal britannique a  affirmé que l'ancien haut responsable du football qatari, Mohamed Bin Hammam, avait versé plus de cinq millions de dollars pour obtenir, en 2010, le soutien  de plusieurs représentants du football international à la candidature du Qatar.  L'émirat a nié toute irrégularité. Le choix du Qatar avait aussi suscité la polémique sur le fait d'organiser  cette compétition dans un pays où les températures atteignent en été entre 40  et 50°C. En mai, le président de la Fifa, Joseph Blatter, avait estimé que  confier le Mondial-2022 au Qatar avait été une "erreur", en jugeant "plus que  probable" que la compétition se jouera en hiver. L'Angleterre n'a organisé qu'une seule fois la Coupe du monde, en 1966.

AFP