France
La France n'est pas encore certaine d'aller en Russie. | AFP

Mondial 2018 : une dernière journée pleine d'enjeux

Publié le , modifié le

Avant la dernière journée des qualifications qui se déroule dans la nuit de mardi à mercredi, plusieurs équipes jouent leur va-tout ce soir. 17 pays sont déjà sûrs d'aller en Russie et 15 places sont encore disponibles. Sept des neuf pays directement qualifiés sont déjà connus dans la zone Europe, deux dans la zone Afrique, quatre en Asie, deux en Amérique du Nord et un en Amérique du Sud. Retour sur les derniers enjeux zone par par zone.

Europe : 7 pays déjà qualifiés, 6 places encore disponibles

La France a son destin en main

Depuis sa victoire 1-0 en Bulgarie, la France peut se qualifier dès ce soir si elle remporte son dernier match contre la Bélorussie dans le groupe A. Si elle ne le fait pas, elle pourrait tout de même aller en Russie si les Bleus réalisent un meilleur résultat que celui de la Suède face au Pays-Bas. Dans le pire des cas, c'est-à-dire en cas de défaite, les hommes de Didier Deschamps sont assurés de conserver leur deuxième place synonyme de barragistes. La Suède quant à elle, n'est pas encore certaine de finir 2e. Avec trois points de plus que les Néerlandais, le pays de Zlatan Ibrahimovic peut encore terminer troisième si elle perd par 7 buts d'écart ce soir.

Portugal et Suisse au coude à coude

Dans la poule B, le dernier match entre les deux favoris du groupe a tout d'une finale. Le Portugal reçoit la Suisse à Lisbonne avec un enjeu majeur : la première place. Deuxième du groupe à 3 points des Suisses, les champions d'Europe en titre seraient directement qualifiés, s'ils s'imposent ce soir face à la Nati. Tout autre résultat enverrait la Suisse au Mondial et le Portugal en barrages.

La Bosnie n'a pas les cartes en main

Trosième du groupe H, derrière la Belgique déjà qualifiée et la Grèce qui la devance de 2 points, la Bosnie n'a pas les cartes en main. Les Bosniens doivent impérativement gagner en Estonie et espérer une défaite de la Grèce face au Gibraltar pour disputer les barrages. En clair, la Grèce n'a besoin que d'un match nul pour être barragiste.

Afrique : 2 pays déjà qualifiés, 3 places encore disponibles

La Tunisie y est presque

Les noms des trois pays qui rejoindront le Nigeria et l'Egypte en Russie seront connus le 6 Novembre. Dans le groupe A, la Tunisie a fait un grand pas vers la qualification. Avec trois points d'avance sur la RD Congo, les coiéquipiers d'Aymen Abdennour devront terminer le travail en battant la Libye à domicile.

Le Senegal est bien parti

Le Senegal, premier du groupe D est lui aussi bien parti pour rejoindre Moscou. Passés en tête grace à leur victoire au Cap Vert (0-2) et à la défaite du Burkina Faso en Afrique du Sud (3-1), Sadio Mané et les siens ont encore deux matchs à jouer. Ils affronteront l'Afrique du Sud deux fois d'affilée. D'abord le 6 Novembre à Domicile, puis quatre jours plus tard à Johannesbourg, en guise de "replay" du match entre les deux équipes qui avait été annulé par la Fifa parce que l'arbitre du match avait été accusé de "manipulation".

La Côte d'Ivoire et le Maroc au coude à coude

Comme en Europe, on aura aussi droit à une finale en Afrique. Tenu en échec au Mali (0-0), la Côte d'Ivoire s'est fait chiper la première place du groupe par le Maroc, vainqueur du Gabon (3-0). La finale entre les deux équipes à Abidjan sera décisive. Les Ivoiriens seront obligés de gagner et les Marocains n'auront besoin que d'un nul.

Amérique du Sud : 1 pays déjà qualifié, 4 places encore disponibles

L'Argentine et Messi sont en danger

Après les matchs de la zone Europe ce soir, tous les yeux seront braqués vers Quito au Venezuela. L'Argentine, finaliste du dernier mondial n'a plus qu'un match pour décrocher sa qualification. 6e à égalité de points avec le Pérou, un nul peut suffir selon la configuration des autres résultats mais une victoire permettrait aux coéquipiers du quintuple ballon d'or de passer sans faire de calculs.

L'Uruguay y est presque

L'Uruguay, 2e, est le moins inquiet des non-qualifiés avant cette dernière journée. Un nul à domicile contre la Bolivie suffirait au pays de Cavani et Suarez pour aller en Russie.<br />Derrière, cinq sélections se tiennent en deux points et peuvent encore prétendre aux deux autres tickets directs pour la Coupe du monde et à celui menant au barrage intercontinental contre la Nouvelle-Zélande, qui a dominé haut la main la zone Océanie.

Le Chili, 3e va au Brésil, déjà qualifié. La Colombie, 4e se rend au Pérou, 5e. 

Asie :4 pays déjà qualifiés, une demi-place à pourvoir

<br />Les quatre places directement qualificatives sont déjà attribuées. L'Australie, vainqueur du barrage de sa zone face à la Syrie disputera le barrage intercontinental contre le 4e de la zone Amérique Centrale. 

Amérique du Nord : 2 pays déjà qualifiés, 2 places encore disponibles 

Tout s'est décanté lors de l'avant-dernière journée. Le Costa Rica a rejoint le Mexique en Russie grâce à une égalisation sur le fil contre le Honduras (1-1), un résultat qui sert les Etats-Unis, seuls 3es avant de jouer leur dernier match à Trinité-et-Tobago dans la nuit de mardi à mercredi. Un nul serait suffisant pour les Américains qui comptent deux points d'avance sur le Panama et le Honduras ainsi qu'une différence de buts bien meilleure que ses deux rivaux dans la lutte pour la dernière place directement qualificative. La quatrième place offre un ticket pour un barrage contre le cinquième de la zone Amérique du Sud.

Les 17 pays qualifiés pour la Coupe du monde 2018 en Russie (14 juin - 15 juillet)

<strong>EUROPE </strong>: Allemagne, Angleterre, Belgique, Espagne, Pologne, Russie, Islande, Serbie<br /><br /><strong>AFRIQUE </strong>: Nigeria, Egypte<br /><br /><strong>AMERIQUE DU SUD </strong>: Brésil<br /><br /><strong>ASIE </strong>: Iran, Japon, Corée du Sud, Arabie Saoudite<br /><br /><strong>AMERIQUE DU NORD, CENTRALE ET CARAIBES </strong>: Mexique, Costa Rica<br /><br /><strong>NDLR:</strong> Le 5e de la zone Amsud affronte en barrage aller-retour le vainqueur de la zone Océanie (Nouvelle-Zélande); le 5e de l'Asie sera opposé au 4e de la zone Concacaf (Am. du Nord, Centrale et Caraïbes).

Coupe du Monde de Football