Sergio Aguero
Sergio Agüero n'a rien pu faire face au Paraguay de Paulo Da Silva | JUAN MABROMATA / AFP

Mondial 2018 : le Brésil prend le pouvoir, l'Argentine continue de sombrer

Publié le , modifié le

Sans Messi ni Neymar, l'Argentine et le Brésil ont connu des fortunes diverses dans la nuit de mardi à mercredi. L'Argentine a enchainé un troisième match consécutif sans victoire après sa défaite face au Paraguay (1-0) alors que le Brésil a pris la tête du groupe après sa victoire face au Vénézuéla (2-0).

L'Argentine a subi une humiliante défaite à domicile face au Paraguay (1-0) mardi, tandis que le Chili s'est relancé dans la course à la qualification pour le Mondial 2018 en venant à bout du Pérou (2-1). Sans son capitaine Lionel Messi, l'Argentine fait grise mine : privée de la star du FC Barcelone lors de ses trois derniers matches, elle n'a empoché que deux petits points. 

L'Albiceleste s'est fait surprendre à Cordoba sur un superbe but de Derlis Gonzalez (17e). Malgré les tentatives d'Angel Di Maria et de Gonzalo Higuain, tandis que Sergio Aguëro a raté un pénalty, elle n'a pas réussi à sauver les meubles. Résultat, elle reste coincée à la 5e place (16 pts), synonyme de barrage contre une équipe de la zone Océanie, et se retrouve sous la menace du Paraguay (6e, 15 pts) et du Chili (7e, 14 pts). Avec deux chocs le mois prochain, au Brésil et contre la Colombie, l'Argentine n'a plus le droit à l'erreur et va prier pour que Messi soit de nouveau à 100%.

Le Brésil tranquille, l'Uruguay pioche

Le Brésil, lui, est en pleine forme : sans surprise et sans Neymar, ménagé, il s'est imposé face à la lanterne rouge Vénézuélienne 2 à 0 grâce à Gabriel Jesus et Willian. La Seleçao a profité du nul de l'Uruguay face à la Colombie (2-2) pour prendre les commandes du classement avec ses 21 points. La Celeste est passée par tous les états sous la pluie, puis dans la touffeur de Barranquilla : elle a été dominée et menée 1 à 0, avant de se rebiffer et de prendre l'avantage par Luis Suarez, son 19e but dans les qualifications sud-américaines, record égalé, puis de concéder le nul à cinq minutes de la fin.

Le Chili a retrouvé le sourire, mais est passé tout près d'un nouveau camouflet face au Pérou : les doubles tenants de la Copa America peuvent remercier Arturo Vidal qui, avec son doublé, a remis la Roja sur la route de la Russie avec une victoire 2-1. Enfin, l'Equateur s'est sorti d'un très mauvais pas face à la Bolivie à La Paz grâce à son buteur Enner Valencia : il était mené 2 à 0 à la pause et a disputé les dix dernières minutes à dix après l'exclusion de Luis Caicedo. Mais Valencia a réduit la marque dès la reprise (48), puis a égalisé à la 89e minute en profitant d'une grossière erreur de la défense bolivienne dans sa surface de réparation. 

AFP