L'Argentin Lionel Messi 2017
L'Argentin Lionel Messi | ALEJANDRO PAGNI / AFP

Mondial 2018 : l'Argentine en danger avant d'affronter le Venezuela

Publié le , modifié le

L'Argentine, finaliste du dernier Mondial de football, pourrait manquer la prochaine édition en Russie. L'Albiceleste pointe à la 5e place des qualifications de la zone sud-américaine, celle du barragiste, avant d'affronter le Venezuela cette nuit. Et le Paraguay et le Pérou se tiennent en embuscade.

Trois ans, c'est très peu dans le football. Juillet 2014, l'Argentine rejoignait la finale du Mondial alors que le Brésil pleurait son élimination chez elle. Aujourd'hui, le Brésil s'est déjà qualifié pour la Russie en dominant les qualifications sud-américaines. L'Argentine, elle, se raccroche à la cinquième place, synonyme de barrage. Mais le chemin est encore long et commence par la réception du Venezuela cette nuit. 

L'art du rendez-vous manqué

Avec 23 points et trois matches à jouer, l'Argentine est encore à portée de la 2e place du groupe actuellement occupée par la Colombie (25 points). Mais depuis le début des qualifications, l'Argentine enchaîne les contre-performances : défaite à domicile contre l'Equateur (2-0, octobre 2015), nul au Paraguay (0-0), au Pérou (2-2) et contre le Venezuela (2-2). Des déconvenues face aux supposés petits, alors que les gros lui réussissent plutôt bien. Une large défaite et un nul face au Brésil (3-0), mais deux victoires contre le Chili (2-1, 1-0), ainsi qu'une victoire (1-0) et un nul (0-0) contre l'Uruguay. 

Première au Monumental pour Sampaoli

Difficile alors de savoir si savoir si le calendrier a priori abordable (Venezuela puis Pérou et Equateur) ne va pas se retourner contre eux. En poste depuis trois matches, dont deux amicaux, Jorge Sampaoli n'a pas beaucoup de temps pour mettre en place ses rigoureux principes de jeu, hérités de Bielsa. Indésirable sous Bauza, prédécesseur de Sampaoli, Mauro Icardi (Inter) s'est retrouvé titulaire face à l'Uruguay (0-0) pour former un excitant trio avec Lionel Messi et Paulo Dybala. Pour sa première au Monumental de Buenos Aires, il doit rattraper les deux points perdus au Venezuela, dernier du groupe. 

La Nouvelle-Zélande en cas de barrage 

Car si l'Argentine est aussi proche d'une qualification que d'une élimination. Le Paraguay et le Pérou ne sont qu'à deux points, l'Equateur, contre qui l'Argentine concluera ses qualifications, à trois. Seules les quatre premières places qualifient directement pour la Coupe du monde, la 5e octroyant un barrage aller-retour face à la Nouvelle-Zélande, vainqueur de la zone Océanie. La rencontre à Quito le 10 octobre pourrait bien avoir des allures de finale.