MONDIAL 2014 : Le groupe F

MONDIAL 2014 : Le groupe F

Publié le , modifié le

Le groupe F doit offrir une voie royale jusqu'aux huitièmes de finale à l'Argentine de Lionel Messi. La "Pulga", après une saison en demi-teinte doit une revanche à ses supporters. Pour se qualifier et peut-être affronter la France en 8e, lui et ses coéquipiers vont devoir se méfier de la Bosnie-Herzégovine de Miralem Pjanic et Edin Dzeko. Le Nigéria et l'Iran vont tenter de créer la surprise.

Les matches du groupe F (heures françaises) :

Dimanche 15 juin, 00h00 (Rio de Janeiro) : Argentine – Bosnie-Herzegovine
Lundi 16 juin, 21h00 (Curitiba) : Iran – Nigeria
Samedi 21 juin, 18h00 (Belo Horizonte) : Argentine – Iran
Samedi 21 juin, 00h00 (Cuiaba) : Nigeria – Bosnie-Herzegovine
Mercredi 25 juin, 18h00 (Porto Alegre) : Nigeria – Argentine
Mercredi 25 juin, 18h00 (Salvador) : Bosnie-Herzégovine – Iran

Les forces en présence : L’Argentine et les autres ?

Outsider de ce Mondial, l’Argentine peut profiter d’un groupe facile pour emmagasiner de la confiance. Balayés en quarts de finale en 2010 par l’Allemagne, les Argentins ont dominé les qualifications de la zone Amsud et s’avancent en favori de ce groupe. Car malgré ses stars (Pjanic et Dzeko en tête), la Bosnie semble un cran en dessous, le Nigeria et l’Iran plusieurs crans en dessous. Attention toutefois au premier match, toujours compliqué. La deuxième place devrait se jouer entre les Super Eagles, vainqueurs de la CAN en 2013, et la Bosnie qui va disputer au Brésil la première Coupe du monde de son histoire.

Le joueur à suivre : Lionel Messi

Lionel Messi, le capitaine de la sélection argentine
Lionel Messi, le capitaine de la sélection argentine

Après une Coupe du monde 2006 vécue sur le banc des remplaçants et une frustrante en 2010 (0 but et une élimination humiliante face à l’Allemagne), Lionel Messi retente sa chance dans un Mondial. Et il n’a plus de temps à perdre. Il y a quatre ans, il régnait en maître sur la planète foot et s’était manqué. Cette année, il a vécu des galères entre ses problèmes avec le Fisc espagnol, sa blessure au cœur de l’hiver et la saison noire du Barca. En retrouvant la sélection, il espère que la roue va tourner. "Je  change la carte SIM, comme je l'ai fait dans l'autre sens de nombreuses fois, quand ça n'allait pas en sélection, je retournais à Barcelone et je jouais  bien. J'espère que cette fois, ça va marcher à l'envers", a-t-il récemment déclaré. Un souhait partagé par tout un peuple qui attend depuis 28 ans un nouveau titre mondial. La place au panthéon du football à côté des Pelé, Zidane, Ronaldo et Maradona est à ce prix.

Le match à ne pas rater : Argentine – Bosnie-Herzégovine (dimanche 15 juin à 00h00)

L’Argentine peut marquer des buts et elle le sait. Avec Messi, Higuain, Aguero, Di Maria, Lavezzi, elle a les armes. Elle s’est même passée de Carlos Tevez, qui a brillé à la Juventus. Non le souci de l’Argentine se trouve derrière, en défense, là elle ne rassure pas. Et face aux artistes bosniens, cela pourrait ne pas pardonner. Si elle venait à manquer son entrée en lice, l’Albiceleste aura encore deux essais derrière face à l’Iran puis le Nigéria. En revanche, si elle termine deuxième de son groupe, elle pourrait affronter la France dès les 8e de finale. 

Vidéo : l'équipe de l'Argentine à l'entraînement 

Benoit Jourdain @BenJourd1