mondial 2014 Groupe B
Le Groupe B du Mondial 2014 | AFP

MONDIAL 2014 : Le GROUPE B

Publié le , modifié le

Avec le Groupe B, on se replonge dans la dernière Coupe du monde en Afrique du Sud. L'Espagne, le vainqueur, et les Pays-Bas, le finaliste, se retrouveront pour une revanche et, vraisemblablement, la première place de la poule. Représentant de l'Océanie, l'Australie risque d'en baver. En revanche, le Chili a une carte à jouer en cas de défaillance d'un des deux gros.

Les matches du groupe B (heures françaises):
- Vendredi 13 juin, 21h00 (Salvador): Espagne - Pays-Bas
- Vendredi 13 juin,00h00 (Cuiaba):Chili - Australie
- Mercredi 18 juin, 18h00 (Porto Alegre): Australie - Pays-Bas
- Mercredi 18 juin, 21h00 (Rio de Janeiro): Espagne - Chili
- Lundi 23 juin, 18h00 (Curitiba): Australie - Espagne
- Lundi 23 juin, 18h00 (Sao Paulo): Pays-Bas - Chili

Les forces en présence: Un gros va tomber
Le hasard n'a pas gâté le tenant du titre. Placée avec les Pays-Bas et le Chili, la Roja n'aura pas de joker. Avec cette équation à trois, l'issue du groupe B est incertaine. On a juste l'assurance qu'une grosse cylindrée sera absente au rendez-vous des huitièmes de finale. La deuxième place ne sera pas un cadeau non plus car il rencontrera le premier du groupe A, place promise au Brésil. Si l'Espagne se loupe d'entrée, le 2e match contre le Chili de Sanchez et Vidal vaudra très cher. En revanche, en cas de départ de feu, les Espagnols pourront se reposer contre l'Australie.

Diego Costa avec la Roja.
Diego Costa avec la Roja.

Le joueur à suivre: Diego Costa
L'attaquant de l'Atlético Madrid Diego da Silva Costa est la nouvelle valeur sûre de la Liga et de la Roja. Sa présence au Brésil, si ses ennuis musculaires s'arrêtent, va en tout cas faire parler. D'origine brésilienne, il a finalement opté pour la sélection championne du monde. Son accueil en terre sud-américaine risque d'être un peu fraîche, surtout si l'Espagne croise la route du Brésil dès les huitièmes de finale.

Le match à ne pas rater: Espagne - Pays-Bas (vendredi 13 juin à 21h00)
"Embuscade", "Début brutal", "Une finale pour commencer": voilà comment la  presse espagnole a jugé l'entrée en matière des tenants du titre pour la Coupe  du monde. Jamais le champion du monde sortant et le vice-champion n'avaient eu à s'affronter dès la première phase du Mondial suivant. Ce match sous haute tension décidera sans doute de l'identité du vainqueur du groupe.

Vidéo : l'Espagne à l'entraînement au Brésil