Mondial-2014 - Birmanie-Oman interrompu par des supporteurs violents

Publié le , modifié le

Un match de tour préliminaire de qualification pour le Mondial-2014 entre la Birmanie et Oman a été interrompu jeudi à Rangoun après des violences des supporteurs birmans qui ont blessé un membre de l'encadrement d'Oman qui menait 2-0, selon des responsables birmans.

Un membre de l'encadrement de l'équipe d'Oman "a été blessé à la tête  lorsque le public lui a lancé des bouteilles d'eau, des chaussures et des  pierres", a indiqué vendredi un responsable gouvernemental. La personne blessée n'est pas le Français Paul Le Guen, sélectionneur  d'Oman depuis un mois, selon un autre responsable.

 Ce match retour du tour préliminaire pour la Coupe du monde "a été arrêté  après 39 minutes à cause des supporteurs birmans qui ont perdu le contrôle",  a-t-il ajouté. Oman avait remporté le match aller 2-0. Dans un pays passionné de football où les exploits de l'équipe nationale ne  sont qu'un lointain souvenir, la situation a dégénéré après le 2e but d'Oman,  sur penalty.

"Le gardien de but d'Oman n'a pas osé rester sur le terrain alors que le  public lui lançait des bouteilles, des pierres et des chaussures", a ajouté un  des responsables birmans. Selon un témoin, des joueurs ont également été  touchés. Le président de la Fédération birmane de football Zaw Zaw n'a pas réussi à  calmer les milliers de supporteurs en colère et des officiels de la Fifa ont  décidé d'arrêter le match.

Sur son site internet, la Fifa a précisé que le résultat de cette rencontre  serait décidé par les instances compétentes en temps utile.  "Nous nous préparons à faire face aux actions de la Fifa", a commenté  vendredi Soe Moe, responsable des médias à la fédération birmane de football. "Le pays pourrait être affecté s'ils décidaient qu'aucun match  international ne pouvait plus être organisé en Birmanie à cause d'un public  violent", a-t-il ajouté, précisant que "des milliers d'objets" avaient été  lancés et que Zaw Zaw avait aussi été touché.

Romain Bonte