Blaise Matuidi
Blaise Matuidi en extension | AFP

Matuidi a tout pris !

Publié le , modifié le

Auteur d'une passe décisive, et buteur pour la première fois en équipe de France, Blaise Matuidi a réalisé un match presque parfait face aux Pays-Bas. Petit coup de projecteur sur un phénomène qui n'en finit plus d'étonner son monde.

Après quelques minutes sans forcer, le milieu de terrain du Paris Saint-Germain a pris ses aises lors de cette rencontre, au point d'en devenir l'acteur principal. Toujours aussi efficace dans la récupération, le natif de Toulouse a confirmé mercredi soir que son rôle ne se limitait pas à des tâches défensives, bien au contraire. Comme il le démontre chaque jour un peu plus au PSG, Matuidi dispose de qualités offensives indéniables et sa présence dans les 18 mètres adverses n'est jamais innocente. "Le fait que je marque plus, tient du fait que je joue plus haut, que je me projette plus", indique celui qui a notamment profité des bons conseils de Carlo Ancelotti et de Laurent Blanc pour prendre une nouvelle dimension.  

Matuidi aux prises avec les Néerlandais
Matuidi aux prises avec les Néerlandais

Deschamps: "Il a du peps hein"

Sa passe décisive sur le but de Benzema, et son but acrobatique qui rappelle à s'y méprendre des gestes dont seul Zlatan Ibrahimovic a le secret, ne sont que le reflet du rôle incontournable que tient vraiment le joueur formé à Clairefontaine.

Mais au-delà de ce visage plus tourné vers l'attaque, c'est l'incroyable endurance du joueur de 26 ans qui a marqué. "Il a du peps  hein !", lâchait ainsi un Didier Deschamps sous le charme après le succès face aux Pays-Bas. Car même si depuis ses débuts à Troyes (de 2004 à 2007), ses qualités physiques ont toujours été au-dessus de la moyenne, la performance de mercredi soir au Stade de France a laissé plus d'un observateur bouche bée.

De l'ouvrier à l'artiste

Pour son 45e match de la saison (toutes compétitions confondues), avec déjà un total de 3436 minutes disputées, Matuidi a encore englouti plus d'une dizaine de kilomètres sans jamais faiblir. "Dans le foot, il y a les ouvriers et les artistes. Moi, je suis plutôt à ranger parmi les ouvriers", expliquait-il dans un entretien accordé à L'Equipe. Il semblerait que Matuidi porte à présent les deux casquettes, et il n'a peut-être pas encore fini de progresser.  

Le but de Matuidi
Le but de Matuidi

Une marge de progression

Fort de ses qualités d'endurance associées à son habileté technique et un sens de l'anticipation remarquable, celui qui a aussi porté les couleurs de Saint-Etienne (entre 2007 et 2011) attire forcément les convoitises. N'en déplaise à Manchester City, sa récente prolongation au PSG jusqu'en 2018 démontre à quel point ce joueur est important. "En termes de volume,  d'intensité et de répétition des courses, il est à un très haut niveau", estime le sélectionneur. Lancé en équipe de France par Laurent Blanc alors qu'il était encore sélectionneur, Matuidi est devenu irremplaçable en Bleu. "Irréprochable au niveau de l'état d'esprit", il reste pour son entraîneur en club "un travailleur hors du commun qui ne pense qu'à progresser". L'avenir dira jusqu'où Matuidi peut aller.

Romain Bonte