Maradona zoom livre 052010
"Maradona" par Alexandre Juillard | Hugo & Cie

Maradona, 50 ans de légende

Publié le , modifié le

Bon nombre de livres sont sortis à l'occasion de la Coupe du monde 2010. Il en est qui a attiré notre attention. Parce que le personnage est hors norme. Parce que sa vie est un roman. Parce qu'il est un dieu en Argentine. Parce qu'il continue à écrire une partie de l'histoire de son sport. Sous la plume d'Alexandre Juillard, ce "Maradona" (Hugo & Cie) revient sur 50 ans d'une vie de footballeur et d'homme dans un pays aux nombreux soubresauts.

On le connaît autant pour ses buts que pour ses excès. Avec le Pibe de Oro, tout se fait dans la démesure. Starisé dès son plus jeune âge, Diego Maradona est un homme aux multiples facettes et est parfois bien difficile à saisir. Car Dieguito est incontrôlable, insaisissable, et tient à le rester. C'est ce qui a fait sa force et qui a manqué de le détruire. Résumer une vie aussi riche n'est donc pas simple. Le pari est réussi par Alexandre Juillard, ancien correspondant pour L'Equipe, France Football ou encore Europe 1. Richement détaillé et bourré d'anecdotes, le livre décortique la carrière de Maradona. De son potrero (terrain de jeu) en banlieue de Buenos Aires aux pelouses mythiques de la Bombonera, du Camp Nou ou du Stade San Paolo, l'auteur nous raconte de ses coups de génie et ses frasques. Révélé par les Cebollitas puis Argentinos Junior, son ascension jusqu'à l'Olympe du foot était programmée. Elle lui apportera de la joie, de l'argent de titres mais aussi d'énormes déceptions et des blessures qui resteront à vif.

Morceau de choix dans ce livre, sa période napolitaine et son histoire d'amour avec la Seleccion. Privé de Mondial à domicile en 1978 à cause de son inexpérience et décevant en Espagne lors de l'édition 82, Maradona connaîtra la consécration sous le maillot albiceleste en 1986 au Mexique. Désigné meilleur joueur de la compétition, il signa là-bas, dans le même match, deux buts incroyables. Le premier est divin avec la main. Le second l'est tout autant mais avec les pieds. C'est l'apogée de sa carrière en sélection nationale malgré une finale en 1990. L'histoire, en tant que joueur, se terminera au Mondial américain par un contrôle positif à l'éphédrine. Mais le Messie frappe toujours deux fois ! Appelé à la rescousse après des échecs répétés, Dieguito endosse le costume de sélectionneur. Après une campagne de qualification très difficile et de vifs échanges avec la presse argentine, le voilà en quarts de finale en attendant mieux...

Et puis il y a l'homme, sensible, marchant très fort à l'affectif. Manipulé par les dictateurs de son pays jusqu'en 1982, il finira par trouver refuge auprès du Cubain Fidel Castro. Toute sa vie, il sera du côté des pauvres contre les riches. Il en est le plus beau des symboles et ne l'oubliera pas. Mais privé d'une adolescence normale (il a joué en première division argentine à 15 ans), Maradona ne connaîtra jamais le mot limite. Sans sens moral malgré son implication religieuse, l'Argentin vivra de douloureuses expériences à cause d'un mauvais entourage (notamment la mafia napolitaine et des agents véreux) et d'une prise massive de drogue. Par deux fois il frôlera la mort (en 2000 et 2004). Aujourd'hui, ses dérapages sont surtout verbaux. Le démon du spectacle et de la provocation seront toujours en lui. C'est aussi pour cela qu'on l'aime.

Maradona
par Alexandre Juillard
Editions Hugo & Cie
Prix : 16,95 €