Uruguay Cavani
L'attaquant uruguayen Edinson Cavani | AFP

L'Uruguay plombe la Jordanie

Publié le , modifié le

L'Uruguay a fait un grand pas vers le Brésil en dominant largement la Jordanie, 5-0, dans le match aller des barrages opposant le 5e de la zone Amsud et le 3e du groupe B de la zone Asie. Dans le stade international d'Amman, les hommes d'Oscar Tabarez n'ont pas fait de détails et vont pouvoir sereinement attendre le match retour qui aura lieu dans une semaine en Uruguay. L'attaquant du PSG, Edinson Cavani a parachevé la démonstration d'un superbe coup-franc.

Oscar Tabarez, le sélectionneur de l'Uruguay n'oubliera pas son 100e match à la tête de la Celeste. Le large succès de son équipe 5-0 en Jordanie lui ouvre une voie royale vers la Coupe du monde au Brésil l'été prochain. Face à une inexpérimentée équipe jordanienne qui disputait la le premier barrage de son histoire, l'Uruguay n'aura plus qu'à gérer le match retour dans une semaine devant son public pour fêter sa qualification. La troisième décrochée après en barrages après 2002 et 2010 sur quatre tentatives. 

Quatrième de la dernière Coupe du monde en Afrique du Sud, l'Uruguay devait encore passer les barrages pour espérer voir le Brésil. Une contre-performance pour les vainqueurs de la Copa America 2011 qui ressemblait fort à un avantage au vue de l'adversaire qui se dressait sur la route qui mène au Mondial. En effet, la Jordanie, 70e du classement FIFA, avait déjà réalisé un exploit en se qualifiant pour ce stade la compétition. Et l'écart entre les deux formations s'est rapidement confirmé puisque malgré une première alerte sur le but de Silva, les coéquipiers du capitaine et ancien joueur du PSG Diego Lugano ont ouvert le score à la 22e minute par Maxi Pereira qui reprenait une tête d'Edinson Cavani repoussée par le gardien. "El Matador" était aussi à la base du deuxième but, sa feinte permettait à Lodeiro de lancer dans le dos de la défense Stuani qui ajustait une deuxième fois le portier jordanien (42e). 

Cavani clôt le festival

Au retour des vestiaires, la formation d'Hossam Hassan a eu l'occasion de réduire le score mais la reprise à bout portant de l'attaquant Ateyah est passée à côté du cadre (51e). L'espoir jordanien déjà mal en points venait d'en prendre un coup. L'Uruguay allait enfoncer le clou quelques minutes plus tard par Lodeiro qui reprenait un centre en retrait d'Edinson Cavani (69e). 3-0 puis 4-0 après qu'un autre ancien Parisien Christian Rodriguez y soit allé de son but (78e). Déjà au plus bas, le moral des Jordaniens allait encore prendre un dernier coup dans les arrêts de jeu puisqu'Edinson Cavani, à impliqué sur trois des quatre buts a inscrit lui-même le cinquième d'un superbe coup-franc dans la lucarne (90+2e). Au coup de sifflet final, la détresse des "Nashama" (surnom de l'équipe jordanienne) était à la hauteur de la joie des Uruguayens, conscients d'avoir fait un pas immense vers le Brésil.