USA Slovénie Altidore Suler duel 062010
L'Américain Altidore en duel avec le Slovène Suler | AFP - GABRIEL BOUYS

Les USA ne méritaient pas ça

Publié le , modifié le

Menés 2-0 à la pause sur des buts de Birsa et Ljubijankic, les Américains ont mis une énergie incroyable pour renverser la tendance. Revenus à hauteur grâce à Donovan et Bradley, il ont cru tenir les 3 pts sur un but d'Edu. Mais l'arbitre a refusé un but tout à fait valable. Les USA restent invaincus avec deux nuls et auront leur qualification en main face à l'Algérie, opposée en soirée à l'Angleterre.

S'il n'y a pas de quoi s'extasier sur le jeu des Slaves, leur réalisme fait envie. Mise en confiance par leur succès heureux contre l'Algérie, la Slovénie osait enfin ! Birsa l'Auxerrois montrait la voie à son équipe. Il héritait d'un ballon aux 25 m, s'avançait sans peine puis enroulait sa frappe. Howard ne bougeait pas tandis que le ballon se logeait à sa gauche. Dans le but (1-0, 14e). Quelle surprise ! Jamais abattus, les Américains réagissaient sur un coup-franc (Torres, 36e). Le match se débridait mais les occasions les plus nettes restaient slovènes. Les USA frôlaient l'égalisation sur un centre de Dempsey sorti in extremis par un défenseur mais c'est la Slovénie qui réussissait le KO en contre. Parfaitement lancé en profondeur, Ljubijankic gagnait son duel face à Howard (2-0, 42e). Les huitièmes étaient en vue. C'était sans compter sur le caractère de cette équipe américaine.

Dès l'entame, elle partait à l'assaut du but slovène. Donovan était lancé en profondeur. Cesar ratait son intervention et l'Américain s'en allait fusiller le portier slovène à bout portant (2-1, 47e). Il n'en fallait pas plus pour faire exploser le match et booster les Américains. Quitte à s'exposer à des contres assassins, ils jouaient leur va-tout. Provoquer ce petit brin de réussite était essentiel avec le hourra football proposé par les USA. Généreux dans l'effort, ils cherchaient avant tout à mettre le ballon devant le but. Sur un malentendu, ça peut marcher… Nous n'en étions pas loin avec ce penalty oublié sur Dempsey juste avant que Holden ne tente sa chance face à Handanovic (70e). Ça allait venir sur un long ballon aérien dévié par le géant Altidore en direction de Bradley. Le milieu US s'arrachait pour égaliser de la pointe du pied (2-2 (82e). Le rouleau-compresseur de coach Bradley était prêt à tout emporter sur son passage. Sur un nouveau coup-franc, Edu transperçait la défense et marquait mais l'arbitre M.Coulibaly refusait de manière incompréhensible le but (85e). Les Américains ne méritaient pas cela tant ils ont mis de l'envie dans ce match mais ils restent en vie pour la qualification, comme la Slovénie.