joie supporters suisses Espagne VS Suisse Mondial 2010
Les supporters suisses | AFP - Liu Jin

Les Suisses heureux comme les Français

Publié le , modifié le

Les Français ont la banane mais ils ne sont pas les seuls. Le sourire a traversé les Alpes et s'affiche sur les visages de nos voisins suisses, têtes de série et favoris du groupe E. En 2006, Français et Suisse avaient déjà partagé la même poule et en étaient sortis, la Nati décrochant la première place.

Il y a la langue de bois, les précautions d'usage et ce qu'on pense réellement. D'un naturel prudent (sic), le sélectionneur de la Suisse Ottmar Hitzfeld savoure sans éclat dans la voix. Il est juste plus gai qu'un Italien qui a eu du lourd avec l'Angleterre et l'Uruguay mais ne le montre pas. "En tant qu'entraîneur, on est toujours critique et pas naïf, explique-t-il. Je ne pense pas que cette phase de groupe sera une simple balade. L'Equateur et le Honduras sont forts techniquement et bien en place tactiquement. Les Français sont les favoris du groupe, nous devons avec eux atteindre les huitièmes de finale." Tête de série, la Suisse ne veut pas assumer son statut et se défausse doucement sur les Bleus. Si les Français peuvent prendre la pression, les Helvètes seront moins exposés. Cette stratégie avait fonctionné en 2006 avec un nul 0-0 en ouverture du groupe et la première place à la fin. "Je pense que ce tirage est relativement correct, cela aurait pu être pire, a réagi le gardien de la sélection suisse Diego Benaglio. La France est une équipe qui, mis à part lors de dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud, tient toujours un bon rôle. Avec leurs talents individuels, ils sont les favoris de notre groupe."

Le Honduras en travers de la gorge

Le Honduras est lui aussi un adversaire connu pour les Suisses. Un nom qu'ils aimeraient effacer de leur mémoire. Les Honduraciens n'ont jamais remporté un seul match en phase finale d'un Mondial mais ils avaient privé la Suisse d'un huitième en obtenant le nul 0-0 en 2010. "Avec le Honduras, nous avons depuis la Coupe du Monde 2010 un compte ouvert et espérons le régler", indique le milieu suisse Valentin Stocker. Si les acteurs de la Nati restent prudents, les médias helvètes ont eux très vite dégainé les superlatifs sur ce groupe E très abordables. Et de chaque côté des Alpes, on a salué la chance du sélectionneur. "La chance qui a accompagné Ottmar Hitzfeld lors du tirage au sort du tour préliminaire ne l'a pas abandonné, indique le site de la RTF. Ce groupe E n'a rien d'un groupe de la "mort". La Suisse possède vraiment toutes les cartes en main pour justifier son rang de tête de série et se hisser en huitième de finale." Les Français ne disent pas autre chose.