Karim Benzema (France)
Karim Benzema et les Bleus ont bien débuté leur Coupe du monde | AFP - JUAN BARRETO

Les scénarios du Groupe E

Publié le , modifié le

Dans le groupe E, la France est très bien placée, avant son dernier match contre l'Equateur, qui a encore une chance de se qualifier pour les 8e de finale. C'est aussi le cas de la Suisse, qui affronte un Honduras toujours en course, même si ses chances sont infimes, de prendre un ticket. Tout reste donc possible.

La France: assurer la première place

Victorieuse de ses deux premiers matches, l'équipe de France est en position idéale pour valider son ticket pour les 8e de finale. Elle peut même se permettre de perdre ce match, par moins de quatre buts d'écart. Les Bleus visent un peu plus haut, puisque la première place leur est nécessaire pour éviter en 8e de finale le premier du groupe F, qui pourrait être l'Argentine. Avec une équipe remaniée, Didier Deschamps veut maintenir la dynamique. 

L'Equateur: ne pas perdre

Pour passer la phase de poules pour la deuxième fois de son Histoire, la sélection équatorienne a une obligation: ne pas perdre. A égalité de points avec la Suisse, mais avec une meilleure différence de buts (0 contre -2), elle peut se permettre de faire match nul contre la France, si la Suisse ne fait pas mieux qu'elle. En battant les Français par plus de quatre buts d'écart, elle s'offrirait même la première place. Mais une défaite combinée à au moins un nul de la Suisse contre le Honduras l'éliminerait.

La Suisse: la victoire de l'espoir

Face à la formation prétendument la plus faible mais pas la moins combative du groupe, la Suisse est condamnée à la victoire, la plus large possible, en comptant sur une non-victoire de l'Equateur sur la France. Avec un retard de deux buts au goal-average sur les Sud-Américains, les Helvètes peuvent néanmoins se contenter d'un nul si l'Equateur perd. 

Le Honduras: l'espoir d'une victoire

Beaucoup d'équipes ont été éliminées après deux défaites initiales dans ce Mondial. Pas le Honduras. En battant la Suisse, et en comptant sur une défaite de l'Equateur contre la France, les Honduriens se qualifieraient d'extrême justesse, à condition de s'imposer par deux buts d'écart contre les Helvètes, et que les Equatoriens s'inclinent eux-aussi par deux buts d'écart. Mais ce serait un énorme retournement de situation.