1984 france trophée euro
Les Bleus décrochent le titre de Champions d'Europe en 1984 | AFP

Les plus beaux succès des Bleus au Parc

Publié le , modifié le

Parc des Princes a longtemps rimé avec équipe de France de football. Depuis la création en 1972 du "nouveau" Parc, au départ pour le Stade de France en 1997, les Bleus ont connu des moments intenses. Alors que la France va retrouver cette enceinte lors d’un match amical vendredi contre l’Australie, nous vous proposons une sélection des plus beaux succès de l’équipe de France au Parc des Princes.

France - Bulgarie en 1977
France - Bulgarie en 1977

France - Bulgarie 3-1 (16 novembre 1977)
Cinq ans après l’inauguration, les Tricolores valident au Parc leur billet pour la Coupe du monde en Argentine en prenant le dessus sur une certaine équipe de Bulgarie 3-1. Dominateurs dès les premières minutes, les Bleus tardent à concrétiser leurs actions, mais à la 38e minute, Rocheteau a fusillé le gardien adverse à bout portant à la suite d’un corner. Après s’être chauffé sur un tir heurtant la barre transversale juste avant la pause, Platini met tout le monde d’accord en doublant la mise grâce à une nouvelle frappe puissante. Malgré la réduction du score des Bulgares à quatre minutes de la fin, les Tricolores tiennent bon et Dalger valide définitivement la qualification. Michel Hidalgo est porté en triomphe. Les supporteurs du Parc viennent sans doute de vivre le premier grand moment au Parc des Princes.

France - Pays-Bas 1981
France - Pays-Bas 1981

France - Pays-Bas 2-0 (18 novembre 1981)
Le Parc des Princes est de nouveau en effervescence au moment d’accueillir la belle équipe des Oranje. Nous sommes à la 53e minute, Michel Platini s’élance pour tirer un coup franc à une vingtaine de mètres des cages néerlandaises. La frappe du célèbre N.10 est détournée, mais l’arbitre siffle un nouveau coup-franc, plus proche encore. Alors qu’il a déjà eu trois occasions de s’illustrer sur coup de pied arrêté, Platini trouve cette fois le petit filet. A genoux, il communie avec le public parisien et  montre la voie à Didier Six, auteur du deuxième but. Les Tricolores viennent de faire tomber un géant du football, double finaliste de la Coupe du monde (1974, 1978). 15 jours après, ils obtenaient leur billet pour la Coupe du monde en écrasant Chypre 4-0.

France – Espagne 2-0 (27 juin 1984)
Les Bleus atteignent finalement sans surprise la finale de leur championnat d’Europe. Avec le statut de favoris, et 11 joueurs déjà présents lors de la demi-finale de la Coupe du monde 1982, les hommes de Michel Hidalgo retrouvent l’Espagne. A la 57e minute, Platini s’élance, donne énormément d’effet à son tir, Luis Arconada semble capter le ballon mais celui-ci passe finalement sous son ventre. Le capitaine espagnol est dévasté, il sait que son erreur le suivra toute sa carrière. Bruno Bellone enfonce le clou en toute fin de match, et le public tricolore exulte. Il s’agit du tout premier titre international de l’équipe de France, la fameuse "Arconada" est née et c’était au Parc des Princes.

France – Yougoslavie 2-0 (16 novembre 1985)
Il ne fallait pas arriver en retard ce jour là, pour prendre place dans les tribunes du Parc des Princes. Michel Platini, encore lui, fait étalage de tout son talent sur un nouveau coup franc et permet aux Bleus de mener au score dès la troisième minute. Ce match de qualification pour le Mondial 1986 doit être remporté pour assurer définitivement la présence de la France au Mexique. Les Yougoslaves ne sont pas loin de recoller au score, mais l’incontournable Platini réalise un doublé après une déviation de Touré sur un superbe enchaînement conclu par une frappe sèche du gauche.

Eric Cantona en 1991
Eric Cantona en 1991

France – Espagne 3-1 (20 février 1991)
Michel Platini a raccroché ses crampons et c’est cette fois en sa qualité de sélectionneur qu’il foule la pelouse du Parc des Princes ce 20 février. Déjà en tête de leur groupe de qualification pour l’Euro 1992, les Français affrontent les très coriaces Espagnols. Menés 1-0 après dix minutes de jeu et un but de Bakero, les coéquipiers de Manuel Amoros égalisent par l’intermédiaire de Franck Sauzée quatre minutes plus tard. La tension dans les tribunes du Parc est à son comble, et alors que le match peine à se trouver un vainqueur, un centre d’Amoros légèrement détourné par un défenseur permet à Jean-Pierre Papin de réaliser l’un de ses plus beaux buts. L’attaquant de l’OM reprend le ballon de volée alors qu’il était pris à contre-pied et tombe dans les bras d’Eric Cantona sous les ovations des 41174 spectateurs présents ce jour là. Un certain Laurent Blanc se chargera d’inscrire le troisième but à moins d’un quart d’heure de la fin.

Et aussi...
France – RFA 1-0 (23 février 1977) : Il s’agit de la dernière sélection de Beckenbauer, Olivier Rouyer marque le seul but de ce match amical d’une superbe reprise de volée.

France – Brésil 1-0 (1er avril 1978) : Le premier succès tricolore sur la mythique équipe brésilienne. Platini a encore œuvré à quatre minutes de la fin…

France – Italie 2-0 (23 février 1982) : Pas moins de 43 541 spectateurs assistent à ce succès, qui met fin à 62 ans de domination italienne.

France – Uruguay 2-0 (21 août 1985) : L’un des plus beaux matches de l’équipe de France. Lors de cette Coupe intercontinentale, les Bleus de Platini ont eu raison de la Celeste de Francescoli et s'affirment un plus comme l'une des toutes meilleures équipes.

France – Pologne 1-1 (17 août 1995) : Lizarazu a bien raté un pénalty, mais Djorkaeff sauve la mise en égalisant à neuf minutes de la fin. Les Bleus évitent l’élimination, et verront finalement l’Euro 1996.

Romain Bonte