Les Pays-Bas
Le bonheur des Néerlandais Robben, van Persie... | AFP - ANP - KOEN VAN WEEL

Les Pays-Bas ont un pied au Brésil

Publié le , modifié le

Invaincus dans cette phase éliminatoire, les Pays-Bas ont enchaîné un sixième succès en écrasant la Roumanie (4-0) et s'entrouvrent les portes du Mondial 2014. Opposés à Malte et au Kazakhstan, Allemagne et Italie ont tranquillement conforté leurs places de leader.

Vice-champion du monde en titre, les Pays-Bas sont irrésistibles dans ces éliminatoires du Mondial 2014. Impressionnants de facilité, les Bataves semblent s'être remis de leur Euro complètement manqué l'été dernier. La nouvelle démonstration de force offerte ce mardi par les hommes de Louis Van Gaal en est la preuve. A Amsterdam, les Néerlandais n'ont laissé aucune chance à la Roumanie, balayée (4-0). Etincelant, Van Persie a signé ses 33e et 34e buts sous le maillot Oranje (56e, 85e). Un total qui lui permet de dépasser le légendaire Johan Cruijff au classement des  buteurs de la sélection nationale. Van der Vaart avait ouvert le score d'une frappe précise à ras de terre (12e). Lens a conclu la marque en fin de match (90e). 

Plus de 3 buts par match en éliminatoires

En six matches, les Oranje n'ont jamais connu la défaite dans le groupe D. Et ils affichent un impressionnant bilan de 20 buts marqués pour 2 encaissés. A domicile, ils n'ont plus concédé le moindre but  en match qualificatif pour un Mondial depuis plus de 1100 minutes. Surtout, ce succès combiné au match nul de  la Hongrie en Turquie, leur permet de conforter leur place de leader. Avec 7 points d'avance sur leur dauphin alors qu'il ne reste que 4 matches à jouer, les Pays-Bas peuvent commencer à chercher leur hôtel au Brésil. A moins d'un cataclysme, ils seront au Mondial 2014.

L'Allemagne prend une option

Leur voisin germanique est dans une situation à peu près similaire. Sans un match nul contre la Suède, les Allemands auraient un bilan parfait. En fessant le Kazakhstan (4-1), les hommes de Joachim Löw prennent 8 points d'avance sur l'Autriche, leur dauphin accroché en Eire. Même si ces derniers ont un match en moins, la Mannschaft ne devrait plus être inquiétée. D'autant qu'elle recevra l'Autriche au prochain match en septembre. Face aux Kazakhs, Reus a ouvert la marque dès la 23e minute. Lahm puis Gundogan ont salé la note avant la mi-temps (27e, 31e). Shmidtgal a fait passer quelques frissons au public du Frankenstadion de Nuremberg (46e). Avant que Reus ne conclue le feu d'artifice (90e). 

L'Italie réalise une belle opération

Depuis son retour au Milan AC, Mario Balotelli est sur une autre planète. Après son but face au Brésil en amical jeudi, Cesare Prandelli parlait même de lui comme l'un des cinq meilleurs joueurs du monde en ce moment. Double buteur contre Malte (8e, 45e) pour une victoire italienne (2-0), Super Mario a donné raison à son sélectionneur. Profitant du match nul entre Danemark et Bulgarie (1-1), les Transalpins relèguent leur dauphin bulgare à trois unités alors qu'ils ont un match de retard. Un succès en République Tchèque en juin prochain permettrait à la Squadra Azzura d'envisager la fin de ces éliminatoires avec sérénité. Avec 4 victoires et 1 nul, les vice-champions d'Europe en titre sont pour le moment invaincus. 

Les autres résultats du soir:

Groupe B:
Malte - Italie 0 - 2
Danemark - Bulgarie 1 - 1
Arménie - République tchèque 0 - 3
Groupe C:
Allemagne - Kazakhstan 4 - 1
Eire - Autriche 2 - 2
Groupe D:
Turquie - Hongrie 1 - 1
Pays-Bas - Roumanie 4 - 0
Estonie - Andorre 2 - 0

Jerome Carrere