Capoue et Gonalons en équipe de France
Etienne Capoue et Maxime Gonalons à Clairefontaine | BERTRAND GUAY - AFP

Les nouveaux veulent s'installer chez les Bleus

Publié le , modifié le

Ils sont quatre. Quatre petits nouveaux qui découvrent Clairefontaine avec les A. Etienne Capoue, Maxime Gonalons, Christophe Jallet et enfin Raphaël Varane perpétuent la longue tradition des nouveautés du mois d'août. Pour ces quatre "bizuts", l'objectif sera de s'installer après l'été.

Après un Euro compliqué, le nouveau sélectionneur Didier Deschamps a rappelé sa volonté de travailler dans la continuité de Laurent Blanc. Malgré tout, il a commencé à insuffler un souffle nouveau à sa sélection en convoquant ces quatre novices. La suspension de Nasri et de Ménez et son désir de réserver le même sort à Yann M'Vila et Hatem Ben Arfa peut expliquer l'arrivée de nouveaux joueurs. Toujours est-il que la "bande des quatre" a un coup à jouer même si dans l'Histoire des Bleus, les appelés du mois d'août n'ont pas toujours été revus par la suite.

L'exemple de 2010

Déjà en 2010, le nouveau sélectionneur d'alors, Laurent Blanc avait décidé de se passer des 23 joueurs qui avaient "disputé" la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Aussi, sa liste rassemblait beaucoup de nouveaux. Huit au total: Douchez, Debuchy, Sakho, Trémoulinas, Cabaye, Matuidi, N'Zogbia et Ménez. Une rapide analyse montre que tous n'ont pas eu le même avenir chez les Bleus. Si Cabaye, Debuchy et Ménez ont réussi à s'imposer, ce n'est pas le cas de Douchez, Trémoulinas ou N'Zogbia, qui cumulent à ce jour 2 sélections ! En 2008 face à la Suède, ils étaient deux à faire le début chez les A: Fanni et Gourcuff. Force est de constater que pour le premier cité, l'aventure a été courte (5 sélections). Même constat pour Julien Faubert pourtant buteur lors de sa première (et unique) sélection en août 2006 face à la Bosnie. Il faut remonter à l'été 2004 pour retrouver la trace d'une liste avec 4 nouveaux. Pour sa prise de fonction, Raymond Domenech avait fait appel à Squillaci, Evra, Abidal et…Mavuba ! Si Evra et Abidal cumulent 103 sélections à eux deux, Sébastien Squillaci en totalise tout de même 21 à lui tout seul. Finalement, c'était Rio Mavuba qui s'en était le plus "mal" sorti. Mais son retour chez les Bleus montre qu'il y'a une chance pour les nouveaux du mois d'août de bien figurer par la suite au niveau international.

Des places à prendre

En 2004, Evra, Abidal et Squillaci avaient profité de la retraite internationale des "anciens", notamment Lizarazu et Thuram, pour s'installer et surtout bénéficier d'un peu de temps pour faire leur preuve. Ce pourrait être le cas pour certains des nouveaux appelés par Deschamps. Si l'ancien entraîneur de l'OM a déclaré vouloir "voir" Raphaël Varane, il n'en demeure pas moins que "DD" va devoir reconstruire sa charnière centrale. Mexès ne semble plus être dans les plans et Rami n'a pas pleinement convaincu. Pour Christophe Jallet, ce sera plus dur puisque Debuchy semble installer tout comme son ancien coéquipier Yohan Cabaye, deux joueurs du "cru 2010", qui devrait barrer Capoue et Gonalons dans l'entre jeu. Toutefois, le Toulousain n'a pas le même profil. En l'absence de M'Vila dont le comportement ne plaît pas au sélectionneur, Capoue a un coup à jouer et pourrait devenir l'emblème du "cru" d'août 2012.

Finalement en équipe de France, tout n'est qu'opportunité que les joueurs saisissent ou non. Par le passé, Cabaye, Debuchy, Evra ou Abidal ont su profiter de la chance qui leur était donnée. La bande des quatre sait ce qu'elle a à faire.