Belgique-Algérie
Madjid Bougherra et Vincent Kompany sont prêts à en découdre avant un Belgique-Algérie explosif. | AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI / JONATHAN NACKSTRAND / FILES

Les matches du mardi 17 juin

Publié le , modifié le

Entre l’entrée en lice attendue de la Belgique et des Brésiliens désireux d’effacer l’impression mitigée laissée lors du match d’ouverture, ce mardi s’annonce des plus palpitants. Comme tous les matches du Mondial, vous pourrez suivre sur Francetvsport.fr les rencontres de ce mardi en live texte avec des photos prises sur le terrain en direct !

18h : Belgique – Algérie (Groupe H)

De retour en phase finale d’un Mondial, douze ans après leur dernière participation, les Diables Rouges chercheront pour leur entrée en lice à se défaire des hommes de Vahid Halilhodžić. Au sein d’un groupe H très ouvert, ce premier rendez-vous fait figure de vrai test pour la talentueuse génération belge qui voudra sans aucun doute marquer les esprits. Emmenée par un Eden Hazard décisif sous les couleurs de Chelsea, la Belgique devra néanmoins se méfier des Fennecs, restés muets il y a quatre ans en Afrique du Sud mais toujours aussi imprévisibles.

21h : Brésil – Mexique (Groupe A)

Tous deux vainqueurs de leur premier match, Brésiliens et Mexicains se disputeront ce mardi soir la tête du groupe A. La sélection auriverde tentera, dans le sillage du jeune prodige Neymar, de faire lever les doutes qui pèsent sur elle suite à sa laborieuse victoire inaugurale face aux Croates (3-1). De son côté, la Tri tentera de valider son ticket pour les huitièmes de finale, une bonne habitude vieille de vingt ans chez les coéquipiers du vétéran Rafael Marquez. Les Mexicains auront à cœur de prendre leur revanche, un an après leur défaite face au pays hôte lors de la phase de groupes de la dernière Coupe des Confédérations.

Minuit : Russie – Corée du Sud (Groupe H)

A quatre ans de l’organisation de « sa » Coupe du Monde, la Russie, sous les ordres de l’italien Fabio Capello, tentera de s’inspirer de la Corée du Sud, demi-finaliste chez elle en 2002. Après avoir brillamment devancé le Portugal dans son groupe de qualifications, elle se retrouve confrontée à une sélection sud-coréenne qui a certes été profondément remaniée mais qui peut néanmoins se targuer d’une présence continue au sein de l’élite mondiale depuis 1986. Dans l’optique de la course à la qualification, nul doute que cette rencontre s’avère déjà décisive.

Thomas Moulin @Thomas_Moulin