ballon football pretexte filets 042010
. | AFP-Marcou

Les jeunes Bleus au révélateur portugais

Publié le , modifié le

L'équipe de France affrontera en demi-finale du Mondial des moins de 20 ans une équipe du Portugal qui n'a encaissé aucun but dans le tournoi, mercredi à Medellin (17h00 locales, minuit en France), avant le choc latino-américain Brésil-Mexique (20h00 locales, 03h à Paris). Les Bleus doivent se méfier d'un pays qui a déjà remporté deux fois cette compétition il y a 20 ans (1989 et 1991).

"Les Portugais ont une ligne directrice: défendre, avance le sélectionneur des Bleus Francis Smerecki. Cela va se jouer au millimètre, entre leur milieu défensif et leur défense. Ils sont calculateurs, il faudra être très attentifs, car ils possèdent aussi des joueurs offensifs de qualité". Le Portugal a gardé sa cage inviolée en cinq matches et n'a marqué que trois petits buts (dont deux contre les modestes Nouvelle-Zélande et Guatemala...). Il a éliminé l'Argentine aux tirs au but en quarts de finale (0-0 a.p., 5-4 t.a.b.), grâce à son gardien Mika, une des révélations du tournoi. Le Portugal évolue en 4-1-4-1, avec l'impressionnant Danilo posté devant la défense, et Nelson Oliveira seul en pointe, secondé par le très vif Caetano. Un style de jeu attentiste qui convient à Gaël Kakuta: "Ils restent tous derrière et cherchent les contre-attaques: ça nous arrange, ça nous permet de jouer", confie-t-il. La France, elle, a déjà marqué dix buts, souvent sous l'impulsion de joueurs venus du banc, comme Alexandre Lacazette (quatre buts, aucune titularisation), mais aussi Clément Grenier et Kakuta, auteur d'une bonne entrée contre le Nigeria en quarts (3-2 a.p.).

Le Brésil en finale ?

Le Brésil est l'unique rescapé parmi les favoris du tournoi, même s'il a écarté l'Espagne aux tirs au buts (2-2 a.p., 4-2 t.a.b.). Il possède un trio offensif de choc, avec le duo Henrique-Dudu et Coutinho en soutien, auteurs de trois buts chacun  Le Mexique, lui, a créé la surprise en battant la Colombie (3-1) et rêve de parachever un bel été, après le titre mondial des moins de 17 ans et la victoire des A en Gold Cup. "Beaucoup de gens nous soutiennent même si nous avons éliminé la Colombie, s'est félicité le sélectionneur de la +Tri+ Juan Carlos Chavez. Nous espérons que les Colombiens continueront à nous accorder cette confiance (face aux Brésiliens)." Les deux équipes se sont déjà affrontées au même stade de la compétition. C'était il y a 34 ans, pour la première édition du Mondial des moins de 20 ans et la +Tri+ l'avait emporté 5-3 à l'issue des tirs au but, avant de s'incliner en finale, également à l'issue des tirs au but, face à l'URSS.

AFP