Côte d'Ivoire joie
La joie des Ivoiriens | ISSOUF SANOGO / AFP

Les Ivoiriens presque au Mondial

Publié le , modifié le

La tension monte d'un cran dans la zone Afrique. La Coupe du monde au Brésil n'est plus qu'à un match et cela donne des barrages (3e tour) très disputés. Au Burkina faso, l'Algérie a subi la loi des Etalons 3-2 avec des histoires de penalty et quelques discussions houleuses. En revanche, la victoire de la Côte d'Ivoire sur le Sénégal ne souffre d'aucune contestation. Les Elephants s'imposent 3-1 et ont fait un bon pas vers le Mondial. Les matches retour auront lieu en novembre.

On a soufflé le très chaud au stade du 4 août de Ouagadougou. Ça sentait la poudre et on a eu droit à une véritable explosion dans le chaudron des Etalons. A la poursuite de leur première qualification pour une Coupe du monde, les Burkinabés ont pressé les Fennecs d'entrée. Ils auraient pu ouvrir le score sur un penalty à la 40e minute mais Bancé a échoué sur M'Bholi. Le Burkina ne doutait pas longtemps car Pitroipa ouvrait finalement le score dans le temps additionnel de la première mi-temps en devançant de la tête la sortie du portier algérien (1-0, 45e+2). L'Algérie n'abdiquait pas et égalisait logiquement grâce à Feghouli qui égalisait d’une belle frappe croisée (1-1, 50e).

Polémique au Burkina Faso

C'était le début d'une mi-temps de folie où les Etalons repassaient devant par Koné (2-1, 65e) avant de voir revenir une nouvelle fois les Fennecs. Sur un corner de Taider, Medjani trouvait l'ouverture (2-2, 68e). Remis en selle, les Algériens prenaient l'ascendant. Mais l'arbitre se mêlait au débat en sifflant un penalty pour une main contestable de Belkalem dans la surface. Les hommes de Vahid Halilhodzic voyaient rouge et le match mettait beaucoup de temps à reprendre. Pour son deuxième penalty du match, Bancé connaissait plus de réussite et donnait un avantage définitif à son pays (3-2, 86e). Le match retour à Blida le 19  novembre prochain s'annonce très chaud.

La Côte d'Ivoire prend une option

A Abidjan, la Côte d'Ivoire a démontré sa supériorité sur le Sénégal. Dans un match presque à sens unique, les Elephants ont très vite mis le feu dans la défense des Lions d'Alain Giresse. Drogba (1-0, 5e s.p.) puis Sané (2-0, 14e, csc) concrétisaient cette domination même si c'était le Romain Gervinho qui était à l'origine des deux buts. En deuxième période, Kalou donnait un avantage encore plus conséquent aux Ivoiriens (3-0, 50e). A 3-0, le Brésil était en vue. Mais Papiss Cissé a inscrit le but de l'espoir dans les arrêts de jeu (3-1, 90e+6). Avec deux buts de retard et un but marqué à l'extérieur, le Sénégal n'a peut-être pas dit son dernier mot. Seul bémol, le terrain des Sénégalais est toujours suspendu et les Lions de la Téranga joueront ce match crucial à Casablanc au Maroc (16 novembre). Dimanche, l'Ethiopie reçoit le Nigéria et la Tunisie accueille le Cameroun. Le Ghana et l'Egypte seront opposés mardi.