Mondial Angleterre USA Rooney
L'attaquant anglais Wayne Rooney pris en sandwich par les joueurs américains | AFP - Hoang Dinh Nam

Les Européens montent en puissance

Publié le , modifié le

L'Allemagne et l'Angleterre ont rejoint mercredi les Pays-Bas en huitièmes de finale de la Coupe du monde. Malgré quelques soucis sur ce premier tour, les grosses formations du vieux continent ont réussi à tirer leur épingle du jeu sans avoir dévoilé tous leurs atouts. Hormis la France, bien sûr.

Après quelques couacs qui auraient pu leur jouer des tours durant ces 12 premiers jours de compétition, les pays européens ont appuyé sur le champignon pour se projeter avec envie sur les matches à élimination directe. Sans jouer comme des Dieux, les Pays-Bas ont assuré le service minimum en battant le Danemark (2-0) puis le Japon (1-0). Les Oranje espèrent récupérer un Robben en pleine forme pour les huitièmes de finale. Contraints au partage des points (0-0) par la Côte d'Ivoire, les Portugais ont su réagir en atomisant (7-0) les Nord-Coréens et en s'assurant (à 99%) du ticket pour le prochain tour aux dépens des Eléphants. Si Cristiano Ronaldo retrouve son niveau du Real, les Lusitaniens peuvent postuler au dernier carré. L'Espagne, de son côté, rêve du titre suprême. Mais sa défaite initiale face à la Suisse l'a contrainte à un parcours sans faute. Un succès vendredi sur le Chili est impératif pour passer (dans le cas où les Suisses battraient logiquement le Honduras).

L'Allemagne et l'Angleterre, qui vont s'affronter dans un huitième de finale explosif dimanche, n'ont pas affiché une grande sérénité sur ces premières rencontres (défaite 1-0 contre la Serbie pour la Mannschaft, match nul vierge face à l'Algérie pour la sélection aux trois lions). Mais elles restent deux équipes très durs à battre et le vainqueur du choc peut aller très loin. L'Italie reste la plus mal placée des ténors si l'on oublie le cas français, déjà réglé. Les tenants du titre doivent dominer la Slovaquie en espérant que la Nouvelle-Zélande ne réalisera pas un nouvel exploit face aux redoutables Paraguayens. Ensuite, forte de sa science du jeu et de son esprit de corps, la Squadra semble capable d'accéder aux demi-finales. Viser plus haut paraîtrait présomptueux.

C'est d'ailleurs le cas pour tous ces grands pays de football qui évoluent –pour le moment- avec le frein à main. Si l'on devait donner un pronostic sur les chances européennes pour la suite de ce Mondial, on laisserait bien un petit billet sur les Champions d'Europe 2008. Pour peu qu'ils sortent en tête de leur groupe, les Espagnols redeviendront l'un des deux grands favoris de cette première Coupe du monde africaine. Une victoire finale des Allemands, des Anglais, des Italiens ou même des Bataves constituerait en revanche une vraie surprise.