Kolo Touré Côte d'Ivoire déception
L'immense déception de l'Ivoirien Kolo Touré | ARIS MESSINIS / AFP

Les Elephants dans le collimateur

Publié le , modifié le

Au Brésil, les Eléphants ont accouché d'une souris. Sortie par la Colombie et la Grèce, la Côte d'Ivoire a encore déçu. Au pays, la presse tire à boulets rouges sur les Ivoiriens et leur sélectionneur Sabri Lamouchi.

L'histoire se répète mais elle ne passe toujours pas. Comme en 2006 et 2010, la Côte d'Ivoire a été éliminée dès le premier tour du Mondial. "Eléphants: la malédiction" titre Nord -Sud. "Ils avaient une occasion en  or pour sortir des poules pour la première fois en Coupe du monde, il ne  suffisait que d'un nul. Nos pachydermes se sont montrés incapables d'assurer". Le Nouveau Réveil, pour sa part évoque "la fin d'une aventure et  certainement de cette génération des Drogba, Yaya Touré,, certes dorée, mais  certainement maudite". "La grosse désillusion, Eléphants, c'est la fin", écrit le Patriote. "Après  avoir donné des raisons d'espérer en dominant le Japon lors du premier match,  les Eléphants, ont encore trahi le peuple. Ils ont été incapables de faire  sauter le verrou grec". Sous le titre "Lamouchi élimine Les Eléphants", Notre Voie met en cause les  choix du sélectionneur français sur les remplacements de Drogba et Gervinho  dans les douze dernières minutes du match, "privant ainsi l'équipe de ses deux  meilleurs attaquants".  Fraternité Matin renchérit, "victimes de Lamouchi. Que pouvait-on attendre  d'un technicien qui n' avait jamais exercé auparavant (NDRL: Lamouchi faisait  sa première expérience d'entraîneur avec la Côte d'Ivoire), hormis sa petite  carrière de footballeur. Il n'avait, aucune vision, aucun projet de jeu".

La fin des Académiciens

Sabri Lamouchi n'a d'ailleurs pas attendu la presse ivoirien pour tirer sa révérence. Le Français a annoncé sa démission mardi à Fortaleza, à l'issue de la défaite 2-1 contre la Grèce qui éliminait les Eléphants du Mondial.  "Mon contrat se terminait à cette Coupe du monde et il n'y aura pas de  suite, vous comprenez bien pourquoi. C'est logique, alors qu'on n'a pas réussi  à la Coupe d'Afrique 2013 et pas réussi à la Coupe du monde", a dit Lamouchi en  conférence de presse. "Les Eléphants nous ont fait ça! s'exclame l'Inter, en indiquant que la  sélection nationale est passée tout près du bonheur, la qualification pour le  2e tour. "On était en droit d'attendre le nul quand le drame survint à dans le temps  additionnel, avec un penalty pour la Grèce". Pour Supersport "Les Eléphants endeuillent la Côte d'Ivoire". LE quotidien  sportif fait remarquer que par deux grossières fautes techniques  la sélection  nationale "a payé cash son incapacité à être au rendez-vous des grandes  compétitions"  "La page de la génération des +académiciens+ est tournée (NDLR:  c'est  l'ossature de la sélection avec Copa Barry, Zokora, les frères Yaya et Kolo  Touré, Gervinho, Kalou, Boka, tous formés à l'académie du club ASEC Mimosas  d'Abidjan). Place à une nouvelle génération qui saura épouser les valeurs d'une  compétition de haut niveau" conclut Supersport.