Karim Benzema et Florent Malouda France VS Brésil 02 2011
Karim Benzema et Florent Malouda à l'assaut des Brésiliens | AFP - FRANCK FIFE

Les Bleus: vol périlleux pour Rio ?

Publié le , modifié le

Plus que quatre jours et Laurent Blanc saura à quelle sauce il risque d'être mangé. Samedi, à Rio de Janeiro, lieu de la finale de la Coupe du monde 2014, le tirage au sort des éliminatoires pourrait placer l'équipe de France dans un groupe très difficile. Seul le classement FIFA faisant désormais foi, les Bleus ne se trouvent qu'en 15e position dans le monde, en 10e en Europe. Une équipe parmi Espagne, Pays-Bas, Allemagne, Angleterre, Italie pourrait être avec eux.

Hors des 9 meilleures nations d'Europe au tirage d'une compétition internationale. L'équipe de France n'avait plus connu ça depuis l'Euro-2000. Mercredi, le classement mensuel de la FIFA confirmera ce classement, inchangé depuis la fin du mois de juin, à trois jours du tirage au sort des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Et cette position la place en danger, même si les qualifications pour une Coupe du monde se révèlent souvent moins ardues qu'un Euro, où le nombre d'équipes qualifiées est moindre. Car en intégrant le "chapeau 2", les Bleus auront forcément dans leur groupe l'une des équipes venues du "chapeau 1". Et là, à quelques exceptions près (qui deviendraient alors un tirage idéal), ce n'est que du très sérieux. L'Espagne (1er), championne d'Europe et du Monde, les Pays-Bas (2e), vice-champions du monde, l'Allemagne (3e), vice-championne d'Europe et 3e des deux dernières Coupes du monde, l'Angleterre (4e), l'Italie (5e) et le Portugal (6e), voilà qui a de quoi effrayer. D'autant que seuls les premiers de chacun des neuf groupes sont qualifiés directement pour le Mondial, alors que les huit meilleurs deuxièmes se battront dans des barrages pour récupérer les quatre dernières places restantes.

Bien évidemment, le tableau n'est pas complètement noir. Hormis ces six équipes, ce chapeau 1 compte également la Croatie (7e), la Norvège (8e) et la Grèce (9e), trois nations largement à la portée d'une équipe de France performante. Les spécialistes s'étonneront peut-être que ces trois équipes soient mieux classées, et notamment des Norvégiens qui n'ont plus participé à la moindre phase finale internationale depuis l'Euro-2000. Mais contrairement à un passé récent, la FIFA n'intègre plus les performances dans les grandes épreuves internationales pour pondérer les résultats des équipes sur les quatre dernières saisons. Si la France a battu le Brésil, 5e nation au classement FIFA, en amical en février dernier, cela ne lui a pas rapporté beaucoup de points. Tombé au 19e rang mondial en février dernier, rang que la France occupait déjà en 1994 après la terrible désillusion avant le Mondial américain, la France ne fait plus partie sur le papier des grandes nations du football. Et encore, heureusement que les hommes de Laurent Blanc ont fait un nul à Biélorussie (1-1) en éliminatoires de l'Euro-2012, et deux victoires en Pologne (1-0) et en Ukraine (4-1) en amical au mois de juin, cela leur a fait gagner quatre places au classement FIFA... Mais 15e ou 19e, c'est pareil, c'est le chapeau 2 à l'arrivée.

Mais il est évident que l'adversaire du chapeau 1 désigné samedi à Rio de Janeiro ne sera pas très heureux d'hériter de cette "petite nation". Invaincue depuis la défaite au Stade de France contre la Biélorussie (1-0) en qualifications pour l'Euro-2012, leader de son groupe D, la France retrouve quelques couleurs et des résultats depuis quelques mois. Avec un peu de chance au tirage, son classement pourrait ne pas avoir de conséquences trop pénalisantes pour le Mondial-2014. Réponse samedi soir.