Benzema et Ruffier
Karim benzema et Stéphane Ruffier à leur arrivée à l'hôtel de Ribeirao Preto | AFP - FRANCK FIFE

Les Bleus sont arrivés au Brésil

Publié le , modifié le

L'équipe de France est arrivée lundi soir à 20h20 (soit 1h20 en France) à Ribeirao Preto, son camp de base brésilien dans l'Etat de Sao Paulo. Au lendemain de la large victoire sur la Jamaïque (8-0) dans leur dernier match de préparation, les Bleus ont pris la direction de Sao Paulo, depuis Lille, où ils ont fait escale. C'est par un second vol d'une cinquantaine de minutes qu'ils ont finalement rallié les 320 km séparant la mégapole pauliste de Ribeirao Preto, une ville de quelque 650.000 habitants.

A l'aéroport, aucun comité d'accueil n'attendait la délégation française,  même si une centaine de badauds ainsi qu'une grosse dizaine de supporteurs  français se sont amassés devant le grillage attenant à la piste pour voir les  joueurs à leur descente de l'avion. Une légère cohue a animé l'événement, l'avion se garant le plus possible à  l'abri des regards des gens et de la presse présente. Les Bleus se sont immédiatement engouffrés dans le bus venu les cueillir  directement sur le tarmac pour les conduire à l'hôtel JP, un établissement cinq  étoiles  situé en bord d'autoroute à l'écart de la ville. Dans ce luxueux complexe, les Français occuperont 60 chambres  individuelles, avec tout le confort nécessaire. A disposition également: trois  piscines, un court de tennis, un spa, un espace beach-volley et surtout un  petit terrain de foot attenant, rénové par la Fifa. A Ribeirao Preto, ils jouiront de conditions de préparation quasi idéales,  avec notamment un stade d'entraînement dont les vestiaires ont été refaits pour  plus de 75.000 euros.

Le stade Santa Cruz est à l'écart du centre-ville, sur le flanc d'une  butte, sans habitation surplombante. Cinq mille places gratuitement mises à  disposition du public pour assister à la première séance d'entraînement des  Bleus mardi après-midi ont d'abord été prises d'assaut, en 28 minutes sur  internet.

Vidéo : l'arrivée des Bleus au Brésil

AFP