L'équipe de France qualifiée pour la Coupe du Monde au Brésil
L'équipe de France qualifiée pour la Coupe du Monde au Brésil | KENZO TRIBOUILLARD - AFP

Les Bleus qualifiés pour le Mondial

Publié le , modifié le

L'équipe de France a réalisé un match plein et se qualifie pour la Coupe du Monde au Brésil en 2014. Les Bleus ont dominé 3-0 une équipe d'Ukraine dépassée dans tous les compartiments du jeu. Sakho, par deux fois, et Benzema sont les buteurs du soir. L'équipe de France a fait mentir les statistiques et réalise un exploit retentissant.

Incorrigibles Français. Comme à leur habitude, les Bleus ont réagi une fois au pied du mur. Face à la montagne, les joueurs de Didier Deschamps ont fait preuve de fierté pour honorer le maillot tricolore. Dans un match qu'il fallait prendre à bras le corps, les coéquipiers d'Hugo Lloris n'ont pas douté, mettant les ingrédients nécessaires à tout exploit: agressivité, enthousiasme, fierté, concentration. Si tous les maux ne sont pas réglés par cette victoire, ne boudons pas notre plaisir. L'équipe de France verra le Brésil en juin prochain. Là est l'essentiel.

Sakho montre la voie

Si l’on se demandait si les Bleus allaient joindre l’acte à la parole, les premières minutes ont donné une réponse éclatante. Présents dans les duels, enthousiastes, les Français ont étouffé l’équipe ukrainienne pour se créer une situation chaude dès la deuxième minute de jeu mais ni Valbuena, ni Benzema ne parviennent à ouvrir le score. Peu importe, les joueurs de Didier Deschamps sont dans leur match. La suite va être du même acabit.

L’agressivité est du côté français. L’Ukraine est acculée et ne parvient pas à se sortir de son camp. Dans le jeu, la France est inspirée et les coups de pieds arrêtés sont très bien tirés par Mathieu Valbuena, l’un des nouveaux entrants décisifs. A la 22e minute, c’est un de ses coups-francs qui va amener l’ouverture du score par Mamadou Sakho. A la suite d’un cafouillage, le néo-red est au bon endroit pour ouvrir le score. La France est lancée. Un peu plus de cinq minutes plus tard, Karim Benzema croit avoir doublé la marque mais l’arbitre assistant signale un hors-jeu inexistant. Terrible pour les Bleus mais quelques minutes plus tard, l’histoire va s’inverser. Le Madrilène, cette fois largement en position de hors-jeu, profite d’une déviation de Valbuena de la poitrine pour tromper Piatov. Les Bleus ont rattrapé leur retard. Au retour des vestiaires, ils ont 45 minutes pour inscrire le but que tout le peuple français attend.

La France dans la Samba

Le retour des vestiaires marque un nouveau tournant dans la partie. Ribéry, pour une fois lancé, s’échappe sur la gauche et est fauché par Khacheridi. Déjà averti pour une altercation avec Sakho en première période, le défenseur ukrainien est logiquement expulsé. Le rythme ne redescend pas et Benzema a la balle de la qualification au bout du pied gauche mais sa frappe s’envole dans le ciel de Saint-Denis. Peu importe, la France tient le match entre ses mains. Jamais les Ukrainiens ne mettent en danger Hugo Lloris. Mamadou Sakho est impérial et gagne tous ses duels alors qu’à ses côtés, Varane, Debuchy et Patrice Evra sont eux aussi intransigeants quand Cabaye, Pogba et Matuidi règnent en mâitres sur l'entrejeu.

Pourtant les Bleus courent encore derrière ce troisième but qui se refuse à Ribéry, sur une frappe du droit et à Debuchy sur une reprise osée du gauche. Et comme les Français commencent à commettre des fautes, l’Ukraine en profite pour amener le ballon dans la surface bleue. Lloris doit se jeter sur un ballon mal renvoyé par Sakho. Première chaleur dans la surface de l’équipe de France. La dernière avant l’ivresse. Sur une nouvelle situation confuse devant le but de Piatov, Ribéry manque sa frappe du gauche mais Mamadou Sakho est une nouvelle fois au bon endroit au bon moment pour envoyer son équipe au Brésil. A un quart d’heure de la fin du match, la France est qualifiée pour le Mondial. Le Stade de France entonne une nouvelle Marseillaise. L’émotion est palpable dans les tribunes. Sur le terrain, Didier Deschamps rappelle ses joueurs à la raison. L'essentiel est fait mais la qualification n'est pas encore assurée.

Fin de match tendue

Le dernier quart d'heure est irrespirable au Stade de France. L'Ukraine n'est toujours pas dangereuse mais les coups de pieds arrêtés peuvent s'avérer décisif. Heureusement, la taille française fait la différence. Les duels sont engagés. Le Stade de France pousse son équipe comme jamais. L'arbitre de la rencontre siffle la fin de la rencontre. Les joueurs, le staff et le stade explosent. On ne donnait pas cher de leur peau, ils ont prouvé qu'il avait du coeur. Jamais une équipe n'avait réussit à remonter un retard de deux buts au match aller lors des barrages. Impossible n'est décidément pas français.

Vidéo: les réactions de Deschamps, Benzema, Sakho et Le Graët

Vidéo: la joie des bleus après le match